Mon intérieur en mode printemps

Quand arrive les premières belles journées du printemps, c’est inévitable, j’ai envie d’épurer ma maison et de modifier l’ensemble de ma décoration. J’ai envie de plus de fraicheur et d’espace. J’ai souvent l’impression d’avoir passer l’hiver entre les mêmes quatre murs (particulièrement cet hiver, en congé de maternité) et j’ai besoin d’un peu de changement. Je me trompe où je ne suis pas la seule? Je ne vous parlerai pas du fameux grand ménage du printemps mais plutôt des petites choses que vous pouvez faire pour changer l’air de votre maison et modifier votre décor sans que ça prenne trop de temps et que l’ensemble de votre budget y passe.

Des fleurs et des plantes

Si vous suivez quotidiennement mes story Instagram, vous vous êtes peut-être aperçu que lundi matin, je me sentais en mode printemps, malgré le froid. J’ai décidé de me rendre à la magnifique boutique québécoise Folia Design pour me procurer des plantes, des fleurs et des pots pour mettre un peu de vie dans ma maison. Je suis repartie avec des pots couleur pastel (pour mon salon), des fleurs de coton parce que j’ai toujours trouvé ça joli, un bouquet d’eucalyptus pour ma salle de bain et une nouvelle plante pour garnir mon entrée. Je suis loin d’avoir le pouce vert alors j’ai opté pour des petites touches pas trop compliquées à gérer mais qui font mon plus grand bonheur.

De nouvelles odeurs

On garde les fenêtres fermées tout l’hiver et j’ai l’impression que l’air demeure toujours le même et ne circule pas. J’aime beaucoup les huiles essentielles fruitées et florales mais à défaut d’avoir un diffuseur, j’ai opté pour la bruine d’ambiance trio d’agrumes de Marée, l’entreprise québécoise dont je vous parle fréquemment. Je n’aime pas les odeurs chimiques ni trop prononcées alors cette bruine subtile et agréable me convient parfaitement. J’en vaporise régulièrement dans mon entrée, ma cuisine et mon salon. Un autre must pour moi, ce sont leurs bougies de soya. Encore là, leurs odeurs sont juste parfaites. Ça se diffuse partout dans la maison mais ce n’est pas trop prononcé. Les fragrances que j’utilise présentement : cappuccino vanille française, latté aux amandes et délice aux bleuets. Maintenant que j’ai « goûté » à la qualité de ces produits, je ne pourrai plus m’en passer.

Moins de surcharge

J’ai fait le tour de ma maison et j’ai enlevé plusieurs éléments. Surtout de la décoration, des coussins et des grosses couvertes. Je les ai tout simplement ranger et me connaissant, je risque d’en ressortir plusieurs à l’automne. Le reste, je les donnerai au suivant. J’avais envie d’un décor plus simple, plus épuré et avec des couleurs plus douces. C’est mental mais ça me donne l’impression de mieux respirer. Le même effet que lorsque je lave et range tous nos vêtements et bottes d’hiver.

Des couleurs estivales

J’ai eu envie de renouveler les photos et affiches se trouvant dans les quelques cadres de ma maison. C’est quelque chose que je fais souvent aux changements de saison. Pour cet été, j’aimerais beaucoup embellir mon décor d’affiches et j’ai un gros coup de cœur pour celles de Fla Fla Art & Illustrations. J’hésite encore entre quelques modèles (je les zieute depuis un bon moment) mais je risque de passer une commande très prochainement. Pour les petites décorations, je capote sur celles de la boutique Rose Bon Bon. Cette boutique-là me rend folle chaque fois que j’y entre. Les motifs de cactus, le vieux rose et la couleur menthe sont mes principales inspirations du moment.

Avez-vous cette même envie que moi
de modifier votre décor à l’arrivée du printemps?
Continue Reading

La beauté des réseaux sociaux

Par Katrine Delorme

Les réseaux sociaux, on les maltraite beaucoup. On les insulte. On se dit qu’il faut réduire notre utilisation, qu’il faut se déconnecter. Mais pourtant, on les garde toujours près de nous. Jamais bien loin. Ils nous suivent partout.

Et c’est vrai, des fois, il y a du laid sur les réseaux sociaux. Du très laid. Les influenceurs et les vedettes le dénonce de plus en plus et c’est ce qu’il faut. Il faut jamais arrêter de dénoncer. Même Martin Matte en parle dans on dernier show. Des menaces de morts qu’il a reçues. Des mots immondes. Des atrocités qu’aucun humain ne devrait entendre. Même les humains moins gentils.

Sauf que, des fois, il y a tellement de beau. Le regroupement de personnes qui ne se connaissent pas, mais qui partagent des intérêts communs, qui like, qui commentent des choses qu’elles aiment. Qui s’inspirent des mêmes affaires. Qui se réconfortent parce qu’elles ont vécu des choses similaires, des évènements qui se ressemblent tout en étant tellement différents.

Les réseaux sociaux la plupart du temps c’est beau. Du moins pour moi.

D’un point de vue plus personnel, j’ai récemment publié un article sur mon accouchement qui a été difficile. J’ai reçu une dizaine de messages de femmes qui ont elles aussi eu peur lors de ce moment qu’on qualifie du « plus beau de la vie », de femmes qui souhaitaient m’encourager à demeurer positive, me dire qu’elles ont été touchées par mon écriture. J’ai rencontré virtuellement des mères qui normalisent mes sentiments, mes inquiétudes qui m’écoutent chaque jour. Des amies à qui je me confie. Une éditrice à qui je confierais mes secrets les plus secrets sans aucune gêne.

Et ça m’épate. Ça m’émerveille.

C’est grâce aux réseaux sociaux que vous lisez ces lignes, que vous suivez ce blogue et tous les autres qui cachent derrière leur nom des collaboratrices qui prennent le temps de vous parler. À nous de créer du beau et de se le partager dans le respect et l’empathie.

Continue Reading

Suggestions lecture | Édition printanière

Par Katrine Delorme

Enfin le printemps est là! C’est le meilleur moment pour sortir une chaise de patio et lire au soleil avec une petite couverture sur les pieds et un bon thé à la main! Voici donc quelques suggestions lecture!

Autopsie d’une femme plate – Marie-Renée Lavoie

Presque la cinquantaine, une femme se retrouve seule. Son mari l’a quittée. Parce qu’il en aime une autre. La façon dont l’auteure décrit la réalité de cette nouvelle divorcée, les mots utilisés et la composition des phrases vous donneront envie de savoir ce que Diane mettra en place afin de traverser cette épreuve.

Et au pire on se mariera – Sophie Bienvenu

J’étais 85ième en file à la bibliothèque pour pouvoir louer ce livre. J’ai attendu. Je l’ai lu en 3 jours. Je me suis retenue pour pas le lire d’une traite. Le style d’écriture est parfait, tout simplement parfait. Il y a plusieurs paragraphes que j’aurais aimé avoir écrit moi-même. Suivre Aïcha, jeune adolescente, qui, page après page, nous explique comment elle a fait la rencontre de Baz, un homme beaucoup trop vieux pour elle, vous captivera jusqu’au dernier point.

Les bonnes filles plantent des fleurs au printemps – Claudia Larochelle

Mon plus grand rêve est d’un jour publié un livre de nouvelles et Claudia Larochelle ne fait que m’inspirer à y croire d’avantage. Ce petit recueil est doux comme une plume qui t’effleure la peau. Il chatouille un peu, mais séduit surtout.

Le dernier mot – Caroline Roy-Élément

Mélange entre un roman et une BD, ce livre est visuellement très beau. Les illustrations ajoutent un charme qu’on ne retrouve pas dans les livres traditionnels. C’est l’histoire d’un grand-papa qui annonce à sa famille qu’il ne sait pas lire. Chacun se questionne et réagit à la nouvelle de façon différente, mais ce sont surtout les réflexions de sa petite fille que nous pouvons suivre à travers les dessins. Je l’ai lu en une heure et ça m’a fait l’effet d’un baume sur le cœur.

Les désordres amoureux – Marie Demers

On rencontre Marianne, qui après une rupture difficile, se donne, se dénude afin d’essayer de s’aimer un peu plus. Comme ça ne fonctionne pas, elle part en voyage. Nous suivons donc ses aventures colombiennes ainsi que celles se déroulant sous sa couette page après page. Encore une fois, c’est le style d’écriture qui m’a séduite. L’auteure nous ramène doucement dans les bras de nos amours d’un soir. Nous avons toutes été, à différent degré, une petite Marianne et ça apaise l’âme de savoir que nous ne sommes pas seules.

Je vous présenterai d’autres beaux bouquins
sous peu, en attendant, que pensez-vous de ceux-là?
Continue Reading

Casual Wear

Par Katrine Delorme

Étant en congé de maternité, je suis pas mal toujours habillée de manière « casual », c’est-à-dire confortable. J’ai un gros penchant pour les vêtements minimalistes depuis un petit bout, on s’en ai d’ailleurs parlé à plusieurs reprises sur le blogue, et j’ai récemment découvert une autre belle compagnie qui en produit. Son nom? Casual Wear. Comme celui-ci l’indique, les vêtements sont de type « tous les jours » et les coupes sont amples afin d’assurer le confort. Le concept est né du désir de Karolane de fonder sa propre entreprise tout en créant une marque qui représentait son propre style. Casual Wear permet donc d’être habillée en mou de façon stylée puisque celle-ci s’assure d’ajouter une petite touche de plus à chacun des chandails.

J’ai eu la chance de recevoir leur tout dernier crewneck « fight like a girl » conçu spécialement pour la journée de la femme. La fondatrice expliquait sur les réseaux sociaux avoir été inspirée des publicités de Dove lors de sa création et le premier mot qui me vient en tête pour le décrire est : doux. Il est doux doux doux! Parfait pour une journée cocooning à la maison et pour les soirées plus fraîches d’été à venir (ho oui, ça s’en vient plus vite qu’on pense!)

La compagnie en est encore à ses débuts puisque la boutique en ligne a vu le jour en novembre 2017, mais plein de nouveautés se préparent pour les mois à venir! Pour le moment, vous pourrez y retrouver des t-shirts avec des imprimés de cactus et de café de style minimalistes ainsi que des crewneck, des hoodies et même un « crop top » hoodie. Si vous voulez avoir une idée de leur fit, vous pouvez aussi aller sur la page Facebook Les trouvailles de Sarah où elle présente ses coups de coeur!

Bref, je vous invite à découvrir leurs différents réseaux sociaux et aller jeter un coup d’œil sur leur boutique si vous êtes à la recherche de vêtements « mous » confortables!

Continue Reading

Des compagnies à découvrir

Par Katrine Delorme

C’est toujours plaisant de naviguer sur internet et de découvrir de nouvelles entreprises! J’avais envie de vous partager celles qui m’intéressent actuellement! En plus, ce sont toutes des compagnies d’ici!

Attitude

Cindy et moi avons toutes les deux plusieurs produits de cette compagnie dans nos maisons, que ce soit pour le ménage, le corps ou encore les tous-petits, nous en avons testés une panoplie. Dernièrement, ils ont sortis leur nouvelle gamme Super Leaves et comme à l’habitude, ils passent le test haut la main. Tout d’abord, l’odeur est douce et agréable et le packaging est beau! La crème ne laisse pas d’effet collant sur les mains et le duo shampoing/revitalisant revigore la couleur. Une gamme à essayer!

Maison Jacynthe

Nous en avons parlé à plusieurs reprises sur le blogue, car nous aimons beaucoup les produits de maquillage naturels de Maison Jacynthe. Une nouvelle collection de 6 vernis est sortie récemment et les couleurs sont WOW. Ceux-ci sont opaques, durent longtemps sur les ongles, sont exempts de 9 à 10 produits chimiques et ne sont pas testés sur les animaux. Je vous les conseille fortement.

Frank and Oak

Cette compagnie n’a pas besoin de présentation. Leurs vêtements de type monochrome et minimaliste font de plus en plus l’unanimité sur les réseaux sociaux. Ce sont des morceaux de linge qui traverseront, sans aucun doute, les années. Je n’en ai jamais encore essayé, mais je les zieute sans arrêt! Notre belle amie blogueuse Léonie Pelletier en a plusieurs dans sa garde-robe et elle me donne pas mal le goût!

Les Objets Perdus

Que dire de plus que: « Wow », « Ho my god » et « Je veux tout sur cette boutique »? Sincèrement, tout est beau! Vous y retrouverez des objets de type vintage et d’un peu partout dans le monde. Les articles de vaisselle et les jetées me font particulièrement de l’oeil!

Bauem

La fondatrice de la compagnie souhaitait créer un projet afin de laisser libre cours à son côté artistique et de là est née Bauem. Vous retrouverez sur la boutique en ligne des baumes à lèvres ainsi que des exfoliants conçus avec des huiles essentielles naturelles. J’ai eu la chance de les essayer et je suis charmée! Les odeurs sont douces et le produit est efficace! Si vous êtes comme moi et que vous en avez de cacher dans chacune des pièces de votre maison, vous ne serez pas déçus de les avoir essayer!

Continue Reading

Critiques littéraires des lecteurs – Hiver 2018

J’adore le concept de cet article. Non seulement ça me permet de vous partager de nouveaux titres à mettre sur votre liste qui diffère de mes propres lectures mais ça me permet également à moi de faire de magnifiques découvertes. Encore une fois, un merci particulier à celles qui ont acceptées de nous partager leurs livres coups de cœur de l’hiver afin que je puisse vous présenter cet article. Même si j’ai toujours un livre d’entamé, je lis beaucoup moins qu’il y a quelques mois et donc, j’en partage moins avec vous. J’espère que les livres présentés ci-dessous vous inspireront!

Pour relire les précédentes éditions :  | hiver 2017 | printemps 2017 | été 2017


Zut! j’ai raté mon gâteau – Annie l’italien

J’ai vraiment adoré ce roman! Tout au long de l’histoire, on suit trois personnages provenant de trois époques différentes soit Marie-Juliette, Hélène et Émilie. Les points communs qui les lient: la cuisine et une mystérieuse valise verte. Marie-Juliette est une jeune fille provenant d’une famille nombreuse et elle cuisine pour toute la famille. Son rêve; devenir chef. Bien qu’elle ne respecte pas les coutumes instaurées en 1934, elle va réussir à tracer son propre chemin. Hélène est une nouvelle divorcée (ce qui n’est pas très fréquent en 1967) et veut le bien de ses enfants. Elle va trouver sa voie en ouvrant son propre service traiteur et quelques surprises s’offriront à elle. Quant à Émilie, une super maman de 2016, décide d’ouvrir son propre restaurant avec l’aide de son mentor le chef Grognon. Les trois vont essayer d’atteindre leur objectif malgré les embuches.

Il s’agit d’une lecture légère qui nous donne l’eau à la bouche. On a droit en prime aux recettes mentionnées à la fin de chaque chapitre.

Mylène Brochu

passionsetdecouvertes.blogspot.ca/
Instagram : @membasket


Spring Girls – Anna Todd

La très populaire Anna Todd nous plonge dans un univers complètement différent de ces autres romans. À travers Spring Girls, une réécriture du classique Les quatre filles du Docteur March, nous suivons le quotidien de quatre soeurs vivant avec leur mère sur une base militaire états-unienne, alors que leur père est déployé en Afghanistan.

La narration est effectuée en alternance par les trois sœurs aînés, toutes très différentes. Au fil des pages, on y découvre leurs projets d’avenir, leurs craintes et évidemment, leurs amours.

Ce fut un grand coup de cœur pour moi, et je ne peux que le recommander!

Valérie Bourdeau

undernierchapitre.com
Page Facebook : Un dernier chapitre
Instagram : @undernierchapitre


You Do You – Sarah Knight

Si votre résolution de la nouvelle année est d’apprendre à vous affirmer avec conviction,You Do You pourrait vous intéresser! Ce livre (et surtout la version audio de celui-ci) s’apparente aisément à une soirée «pep-talk» entre meilleures amies. Le langage de l’auteure est cru, son ton sarcastique et ses propos d’une simplicité désarmante.

L’auteure, qui s’autoproclame anti-gourou, ne prétend pas détenir toutes les solutions à nos problèmes, mais tente plutôt de nous aider à cheminer vers l’acceptation de soi. Pour ce faire, elle nous donne des moyens pour nous affirmer et, surtout, plusieurs phrases à utiliser dans les situations où notre sens de la répartie nous fait trop souvent défaut.

Bien que celui-ci soit mon préféré, Sarah Knight est aussi l’auteure de deux autres livres aux titres assez évocateurs : The Life-Changing Magic of Not Giving A F*ck et Get Your Sh*t Together.

Vanessa Majeau

Instagram : @van.ess.a.m


Tomber en humour – Isabelle Ménard

Un beau recueil de témoignages d’humoristes sur le domaine, leur vie, les défis, la réalité du métier, etc. On y retrouve des humoristes qui foulent les planches depuis des années et d’autres depuis quelques temps seulement. Sachant que le métier est loin d’être facile, j’étais curieuse d’en apprendre plus sur la réalité de celui-ci par le biais d’humoristes qui n’ont pas encore la popularité enviable des Louis-José Houde et Lise Dion de ce monde. Évidemment c’est une carrière qui se bâtit avec le temps.

Dans ce livre on découvre donc une Kim Lévesque-Lizotte qui se fait dire être trop belle pour faire de l’humour et un Jay du Temple trop beau pour être pris au sérieux. Un Martin Perizzolo qui voulait se jeter en bas d’un pont et une Mélanie Couture qui après 10 ans sur scène se fait dire * t’es une nouvelle en humour toi? *

Bien que l’humour nous fasse rire aux éclats, avec se livre on réalise que pour les humoristes il y aura des éclats de larmes, après avoir bûché et recommencé 10x avant de peut-être y arriver. Chapeau bas à ces artisans du rire et à Isabelle Ménard pour se brillant recueil!

Vanessa Lisabelle

Instagram : @isthatvanne


Vous êtes intéressée à faire une critique pour l’édition du printemps? Écrivez-moi à l’adresse suivante : cindy@citronetfleurs.com

Et vous, quel livre avez-vous particulièrement aimé dernièrement?
Continue Reading

Cocooning Love

Par Katrine Delorme

Ça fait des mois que je rêve d’essayer ces produits-là! C’est quoi Cocooning Love? C’est une entreprise québécoise qui a à cœur de confectionner des produits naturels, non-testés sur les animaux, parfumés d’odeurs douces et incroyable! Cindy vous a d’ailleurs déjà parlé de ses chouchous dans les débuts du blogue en vous donnant la description de chacun d’entre eux ainsi que leurs différentes fonctions (ici). Notre amour pour cette belle marque ne fait que s’accentuer au fil de la création des nouveaux produits.

En effet, plusieurs petits nouveaux ont fait leur apparition dernièrement! La fondatrice, qui est basée à Montréal, a créé une eau micellaire à la rose de Damas (que je veux absolument essayer!), un shampoing sec et des masques. J’ai eu la chance de tester le shampoing sec et je l’adore! Il sent bon et se fond bien dans les cheveux. Il n’y a pas d’effet de lourdeur que certains shampoings sec peuvent laisser sur le cuir chevelu. Le masque m’a également charmé pour son hydratation et le bien-être qu’il procure. Comme son nom l’indique, il est idéal pour un moment cocooning! Et que serait cet article si on ne prenait pas le temps de vous dire, encore une fois, à quel point l’hydrolat à la rose de Damas est magique!

Source : Instagram @katrinedelorme

On ne peut passer sous silence leur magnifique packaging! J’arrête pas d’en parler, un bel emballage ça peut faire toute la différence. Personnellement, je suis beaucoup plus attirée par des produits que je trouve « beaux », aussi superficiel que cela puisse paraître. Ceux-ci sont ornés de jolies fleurs et me donnent quasiment le goût de les transformer en objets décoratifs.

Aussi, ce qui est cool, c’est que Cocooning Love collabore avec plusieurs autres compagnies! Vous pouvez retrouvez leur masque dans la première édition de la boîte Wonderwoman, un code rabais dans la boîte « Au quotidien » de BE GOOD, sans oublier que Citron & Fleurs est affilié à la compagnie. Vous pouvez donc passer directement par notre site internet afin de passer votre commande! Finalement, vous pouvez retrouvez leurs produits dans plusieurs boutiques un peu partout au Québec ou sur leur boutique en ligne.

Allez-vous les essayer?

Source photo couverture :
Facebook @cocooninglove

Continue Reading

WomBuddy : La nouvelle application qu’il te faut

L’été dernier, on m’a approchée pour me parler d’un beau projet en développement; une nouvelle application, conçue et pensée à Montréal dont la principale mission consiste à simplifier le partage et la découverte de recommandations parmi les communautés de confiance pour s’entraider dans nos choix de consommation et ainsi faire briller les entreprises qui se démarquent des autres.

En tant que blogueuse, je me fais très souvent demander quels sont mes produits québécois favoris, quelles lectures m’ont le plus inspirées, où est-ce que j’ai acheté telle chose, etc. Quand on m’a expliqué le concept de l’application et qu’on y retrouverait sur mon profil tout ce dont je parle sur le blogue et les réseaux sociaux classé par carnets pour que les gens puissent facilement s’y retrouver, j’ai trouvé l’idée vraiment pertinente. Non seulement pour moi parce que je vais être certaine de ne rien oublier et que je pourrai moi-même me monter des bucket list en fouillant sur les profils de personnalités publiques qui m’inspirent mais surtout pour vous car vous pourrez y retrouver l’ensemble de mes recommandations et produits préférés, classés par catégories (carnets). On m’a proposé d’être une des premières à utiliser l’application et j’ai tout de suite été conquise par la simplicité d’utilisation, le visuel et le concept général.

Pourquoi le nom WomBuddy? Parce que c’est l’acronyme de «Word-of-mouth between Buddies» soit, bouche-à-oreille entre amis de confiance. L’idée est partie du fait que quand nous avons besoin de conseils et de recommandations, notre principale source de confiance, c’est notre entourage. Si une amie me recommande d’aller chez telle coiffeuse ou me dit qu’elle est tombée en amour avec un nouveau restaurant, il y a de fortes chances que je l’écoute et que je souhaite l’essayer. Par contre, tout ça, on n’y a pas accès sur le web. Avec l’application, c’est rendu possible.

Qu’est-ce que nous permet de faire l’application concrètement? Suivre nos personnalités publiques et nos experts favoris pour faire de nouvelles découvertes intéressantes; remplir notre bucket list en naviguant et enregistrant ce qu’on a envie d’essayer prochainement; utiliser la fonctionnalité de recherche qui nous permet de voir ce que nos Buddies nous recommandent à proximité (À venir très bientôt!) ou d’utiliser des mots-clés pour trouver les recommandations les plus populaires de notre communauté; regrouper nos propres intérêts et découvertes par carnets thématiques (films, lieux, restaurants, boutiques, cosmétiques, etc.). Bref, WomBuddy, ça centralise et facilite l’accès à tout ce que vous aimez.

Pourquoi télécharger l’application? Parce qu’elle est québécoise, parce qu’on y retrouve uniquement les recommandations des gens que nous choisissons de suivre, parce qu’on peut se connecter avec notre profil Facebook (ça nous évite de devoir encore une fois se créer un compte différent) et parce que l’algorithme est basé sur la confiance et rien de plus. Personnellement, j’ai très peu d’applications sur mon téléphone car j’aime m’en tenir à l’essentiel mais celle-ci, je la trouve vraiment unique et pratique.

Encore une fois, je souhaite mentionner que ce n’est pas un article commandité et que je n’avais aucune obligation de vous parler de WomBuddy. Je suis tombée en amour avec le concept, rien de plus. Voici le lien pour consulter mon profil : www.wombuddy.com/cindyferland

Bonne découverte!

Continue Reading

Sur mon X, l’apologie de la slow life

Par Katrine Delorme

Décorer ma maison, ça fait partie de mes petits plaisirs. J’aime beaucoup voir naître le fruit de mon imagination sur mes murs et disposer mes petites décos sur les tablettes de mon salon. Dernièrement, j’ai eu une petite « rage » de décoration et je me suis mise à la recherche de nouveaux trésors. J’ai alors fait ce que je fais chaque fois que je recherche de nouvelles tendances, j’ai fouillé sur Instagram! Je connaissais déjà la compagnie Sur mon X, mais pour je ne sais quel raison, je ne m’étais jamais donné la peine d’aller naviguer sur le site ou sur leur compte insta. Et bien, après l’avoir fait j’ai eu un véritable crush! Celui-ci est tout simplement magnifique. Il est doux et me fait un peu penser à un mélange de celui de l’entreprise Dans le sac et de Marilou. Il fait, en quelque sorte, du bien à l’âme.

Source : Instagram @sur_mon_x

Sur la boutique en ligne, il est possible de retrouver toutes sortes d’objets, passant des chandeliers (mon coup de coeur), aux articles de vaisselle, aux jouets pour enfant et j’en passe. La plupart sont de seconde main, on leur donne donc une deuxième vie en se les procurant. Comme certains d’entre eux ont été abimés par le temps, la fondatrice écrit de petites descriptions pour chacun d’entre eux. Ainsi, le consommateur fait ses achats en toute connaissance de cause. Il n’y donc aucune surprise lors de la réception du colis. Vous y ferez certainement de belles découvertes!

Source : Instagram @katrinedelorme

Ceci dit, Sur mon X, c’est beaucoup plus qu’une boutique en ligne. C’est un mouvement pour promouvoir la slowlife, le bonheur et la gratification à travers les petits gestes quotidien. L’épanouissement à travers un mode de vie simple est la prémisse de l’entreprise qui prône une approche plus consciente de la consommation d’objets. C’est d’ailleurs pour cette raison que vous ne retrouverez que des produit durables et faits de matières premières en vente sur le site.

Je vous invite grandement à aller découvrir leurs différents réseaux sociaux afin de vous laisser inspirer : Facebook | Instagram | Pinterest

P.S. : Abonnez-vous à l’infolettre si vous souhaitez recevoir de beaux courriels portant sur la slowlife.

Continue Reading

Une petite histoire

Par Katrine Delorme

Voici une petite histoire qui n’a pas de fin, qui n’est pas si bonne que ça, mais qui a été écrite avec douceur.

La petite histoire d’une jeune fille qui s’est fait voler

Elle s’est fait volée. Pas dans sa maison ni dans son char. Inquiète-toi pas. Il a rien volé qui se voit avec les yeux. Ça se voit peut-être avec le coeur. Ça dépend t’as le coeur de qui. Non, inquiète toi pas, ça ne va rien coûter à faire remplacer. Ça se remplace pas, c’pour ça. C’était quelque chose d’important. Quelque chose de beau. C’était la plus belle chose qu’elle avait.

Et elle se l’ai fait voler.

Il l’a pris. Juste comme ça, sans réfléchir.

« Elle se sent comment tu penses? »

Je sais pas.

Pis lui non plus.

Il le sait pas, parce qu’il n’y a pas pensé. Parce qu’il n’en a rien à foutre.

« Est-ce qu’elle l’a dit à quelqu’un? »

Elle ne voulait pas en parler.

« Pourquoi? »

Elle ne voulait pas se faire chicaner.

Elle se disait qu’elle aurait dû être plus attentive aux signes. Tsé les fameux signes.

Elle se disait qu’elle aurait dû être capable de se défendre. Mais elle n’était pas assez forte pour ça.

Pauvre petite. Elle n’avait vu que 10 Noëls.

Toi aussi tu trouves que c’pas beaucoup 10 Noëls, hen? T’as raison. C’est une couple de barbies, une cuisinette pis un vélo sans les roues en arrière.

Le temps a passé. Parce qu’il passe tout le temps. Même quand on essaye de l’arrêter, il continu de passer sans nous écouter.

Elle a essayé de trouver des moyens pour arrêter d’être fâchée. Contre elle. Contre lui. Contre la vie. Cette chienne de vie.

Elle a commencé à se soûler. Avec du fort. T’sais l’alcool qui brûle dans l’oesophage. Oui, avec c’t’alcool là. Ça l’aidait pendant quelques heures. Des petites heures. Parce que se faire voler ça fait mal en dedans. À des places qu’on visite pas souvent. Les heures ont l’air plus petites dans ce temps-là.

Je vous l’avais dit qu’il n’y avait pas de fin.

Continue Reading
1 2 3 9