Rose Maternité

Par Katrine Delorme

L’entreprise Rose maternité n’a plus vraiment besoin de présentation! Elle prend de plus en plus son envol sur les réseaux sociaux et il nous est possible de voir plusieurs mamans « instagrameuses » les porter au quotidien. Ma bedaine étant loin derrière moi, je me disais que ma chance était passée jusqu’à ce que je vois des femmes qui ne sont pas en-ceintes les porter. J’étais déjà sous le charme des coupes simples et des couleurs unies qui mettent l’emphase sur un minimalisme vestimentaire permettant d’agencer les robes avec des accessoires différents, mais là j’ai vraiment trouvé que c’était la plus belle des idées! Permettre aux futures mamans d’investir dans un produit de qualité afin d’être confortable durant leur grossesse et qui ne sera pas remisé à l’arrivée de bébé! Personnellement, c’est une des raisons pour laquelle je ne me suis presque pas acheté de linge de maternité. Je ne voyais pas l’utilité d’acheter des vêtements que je pourrais uniquement porter durant quelques semaines. Bedaine, oblige, oui il y a bien fallu que j’ajoute quelques morceaux aux dons que j’avais reçus, mais ces robes représentent vraiment l’idéal pour toutes les situations! En plus, elles sont de très bonne qualité! En effet, elles sont confectionnées en grande partie de coton et sont « stretch », à l’exception des chemises de nuit qui sont les nouveautés de la boutique, permettant à toutes les silhouettes d’y trouver son confort. Les tailles sont grandes, il est donc suggéré d’en prendre une plus petite pour un look ajusté. De mon côté, j’avais opté pour du XS dans la robe Lucia à boutons caramel ainsi que pour la Garçonne et du S dans la robe de nuit, qui sont les grandeurs que je porte habituellement, mais elles étaient trop grandes. Je me suis donc tournée vers le XXS et le « fit » est beaucoup mieux! Avec un bedon arrondi, je crois même qu’il serait parfait!

Crédit : @katrinedelorme
Crédit : @katrinedelorme
Crédit : @katrinedelorme

Je suis également tombée en amour avec la femme derrière l’entreprise! Sabrina est douce et surtout à l’écoute de sa clientèle. Elle vérifie elle-même toutes les commandes passées sur la boutique en ligne et répond à chaque message reçu avant de se glisser sous sa couette le soir. Elle s’investit corps et âme dans sa compagnie afin d’offrir des produits abordables, mais surtout de qualité et qui plairont autant à la femme enceinte qu’à la femme tout court. Elle dessine chaque robe et s’assure également de la production. Elle nous réserve d’ailleurs plusieurs surprises pour le temps des fêtes à venir, soit des robes festives et colorées pour rocker nos partys de Noëls! Et dire que ça ne fait qu’un an et demi qu’elle a fondé cette entreprise! Son cheminement est à faire rêver! Bref, je vous invite fortement à aller jeter un coup d’œil à sa boutique en ligne ainsi qu’à ses différents réseaux sociaux!

Facebook : Rose Maternité
Instagram : @rosematernité

Continue Reading

Un automne ludique pour Poches & Fils

Je suis cliente de Poches & Fils depuis leur tous débuts, en 2015. Je me souviens encore de ma première commande; un t-shirt noir avec une poche de petit chaton (oui, je suis quétaine de même). J’adorerais déjà leur concept; pouvoir concevoir mon t-shirt sur mesure (coupe, couleur, poche). Parce que si vous ne connaissez pas encore le principe de l’entreprise, il s’agit de poches qui sont exclusivement réalisées, produites puis cousues sur leurs vêtements. Depuis la naissance de la jeune entreprise, plus de 300 modèles de poches ont été produits. Les designs soulignent pour la plupart des stéréotypes québécois tout en offrant des clins d’œil culturels à tout ce que nous aimons ou aimons détester, selon leurs propres paroles. L’entreprise a tellement gagné en popularité depuis ses débuts et avec raison; les modèles de poches sont constamment renouvelés, les tissus restent beaux, il y a des grandeurs/modèles pour toute la famille et ce sont de magnifiques basics. Même Alexis en est déjà rendu à son quatrième modèle. En fait, j’aime que ce soit des chandails passe-partout auxquels tu peux ajouter une petite touche qui fit avec ta personnalité ou qui représente une passion. Aujourd’hui, qui ne connait pas encore l’entreprise Poches & Fils? Pas grand monde, je crois.

Récemment, alors que je venais justement de passer une commande sur leur site (pour la fête de mon papa et pour les bas de Noël, oui déjà), j’ai reçu un communiqué de leur part annonçant leurs nouveautés de l’automne. Pas moins de 18 nouvelles poches, 4 paires de bas, 2 nouvelles couleurs de t-shirt à manches longues et de robes (bleu royal et sarcelle) ainsi qu’une nouvelle coupe (le t-shirt Boyfriend) sont lancées cet automne. Wow! Le photoshoot de cette campagne a été réalisé dans une épicerie parce que « L’épicerie c’est comme le no man land du style… tu peux vraiment être qui tu veux, en mou ou en complet deux pièces… y’a pas de jugement. (…) ».

Suivant cette belle thématique, j’ai eu l’occasion de me choisir un chandail à manches longues abordant une nouvelle poche et j’ai opté pour la « 50 shades of brown » avec les bananes pour la fan de smoothies que je suis. La couple ample, longue et extensible va me permettre d’être confortable tout l’hiver, ce que je trouve parfait.

Des fruits, du saumon fumé, des bananes, des caniches, des loups, du denim et plus encore…laquelle choisiriez-vous parmi les nouveautés? Vous pouvez aller zieuter l’ensemble des nouveautés dès maintenant sur leur site web.

Bon magasinage!

Continue Reading

Plus de bonheur, moins du reste

Par Katrine Delorme

Vous l’aurez compris, ce texte est inspiré du livre du même nom, brillamment écrit par Josée-Anne Sarazin Côté, qui a pour thème le minimalisme sacré et dont j’aimerais faire l’éloge. J’utilise le mot éloge, car c’est naturellement comme ça que je le ressens. Ce livre est exactement ce dont j’avais besoin. Lors de ma lecture, j’étais littéralement éblouie, chaque page répondait à mes attentes, me faisait du bien, me faisait vivre un malaise si grand que j’ai pris plusieurs semaines pour le terminer. Ce malaise m’habite déjà depuis un moment, parfois je lui donne le micro, plus souvent je l’enfouis très loin derrière la montagne de changements que cela impliquerait. Du moins, c’est ce que mon cerveau essaie de me faire croire afin qu’on ne passe pas à l’action tout de suite, qu’on ne se déstabilise pas trop vite. Et je sais que ce livre me permettra de garder éveillés ces petits éclairs qui vivent en moi et qui ne demandent qu’à exploser bien fort dans le ciel afin que le soleil ne nous quitte plus.

Crédit : Instagram @katrinedelorme

En toute honnêteté, au début, j’avais peur de m’embarquer dans une histoire de sorcière. Je le dis avec toute la gentillesse du monde, car je respecte sincèrement les croyances des gens et l’importance de l’aspect Ouitch dans leur vie, mais cela ne me rejoint pas personnellement. J’avais donc peur d’être déçue, de ne pas me sentir interpellée. Et ce fut tout le contraire. Tout m’a parlé, enfin si c’est possible, ou presque. Je ne me suis pas sentie jugée de ne pas être rendue à la même place. Je n’ai pas senti la pression de me rendre à cette dite place, au contraire, j’ai compris qu’il fallait que je trouve la mienne. Dans ce tourbillon écominimaliste qui nous entoure, il peut être difficile de se positionner, de reconnaître ce qui est réellement important pour nous sans être influencé par tout le reste. Josée-Anne, à travers les différents chapitres de son livre, nous amène d’abord et avant tout à nous questionner afin que les changements que nous déciderons d’apporter soient alignés avec nos valeurs et nos objectifs personnels, d’où l’expression « minimalisme sacré », puisque c’est le nôtre, celui que nous aurons pris le temps de définir et d’élaborer.

Crédit : Instagram @katrinedelorme

Je sais déjà que je vais le relire, probablement plusieurs fois, que je vais prendre le temps de répondre à chacune des questions proposées, à mon rythme bien sûr, afin de plonger dans mes réflexions, faire ressortir mes incohérences et changer les petits et gros détails qui ne contribuent pas à mon bonheur.

Bref, je vous le conseille vraiment très fortement!

Pour la découvrir sur les réseaux sociaux :
Instagram : @joseeannesarazincote ; @ouitch
Facebook : Josée-Anne Sarazin Côté
Site internet : www.joseeannesc.com

Continue Reading

Vers un changement de garde-robe

Par Katrine Delorme

L’envie d’écrire cet article est née suite au visionnement de la vidéo « ma garde-robe minimaliste » de Fanny Yockell et d’une discussion avec l’éditrice du blogue, Cindy. Pendant l’écoute de la capsule, je me suis mise à avoir une petite boule dans mon ventre, de l’envie. Du moins, c’est ainsi que je décris l’émotion ressentie. Une voix dans ma tête me disait qu’elle aussi avait envie d’une garde-robe comme celle-là. C’est-à-dire rempli de morceaux feel good et dépourvu des vieux items qu’on garde « au cas où ». Une garde-robe libre et pleine d’espace qui fait sentir belle, sans faire vivre d’insécurité. Parce qu’en effet j’ai l’impression qu’avoir beaucoup de vêtements nous fait parfois sentir confuse quant au look qui nous vont/font le mieux et cela peut avoir une incidence sur notre estime de soi. Vous allez me dire que je pousse loin ma réflexion, mais…c’est un peu vrai, non?

Crédit : Instagram @fannyyockell

Le poids du ootd pèse au jour le jour, car dès qu’on aime moyennement la mode, on apprécie les nouveautés saisonnières et adopter un style trendy. En ce sens, l’influence de la surconsommation est difficile à contrer. Nous sommes bombardés sans arrêt d’aubaines, de beaux vêtements, d’impression de nécessité. Et je me demande, mais d’où vient cette maudite impression. Pourquoi est-ce qu’avoir plus nous ferait sentir mieux? Vraiment mieux? Surtout, longtemps mieux. Je réalise de plus en plus que ça peut «boucher un trou» quand on se sent moins bien, moins belle, moins cool, moins toute. Mais ça ne guérit pas l’essentiel.

Pourquoi accorder de la valeur à nos vêtements? Pourquoi y sommes-nous attachés au point de nous encombrer? Surtout, pourquoi lorsqu’on arrive au moment où un ménage s’impose on se retrouve toujours face à ce fameux «au cas où». À ça, Cindy me répondait qu’à un certain moment, son besoin d’espace est devenu plus grand que son envie de posséder. Et j’ai trouvé ça percutant. Confronter le besoin aux envies. Choisir de prendre soin des vraies choses plutôt que de se laisser envahir par la pulsion d’achat.

Crédit : Instagram @fannyyockell

Bien sûr cette réflexion vient aussi avec celles sur notre pouvoir en tant que consommateur et toutes les marques fast-fashion de ce monde. La phrase «moins, mais mieux» semble y prendre tout son sens. Mieux en terme de tissus, de fabric, de dépenses, de budget, de bien-être et d’espace. Moins, parce qu’au final ce ne sont que des possessions et nous sommes plus que ce que nous possédons. Du moins, c’est ce que nous devrions commencer à réaliser en tant que population. L’objet n’étant pas de partir un débat, mais bien de vous partager ma réflexion sur ma garde-robe de Nord-Américaine qui a le luxe de pouvoir réfléchir à ce genre de choses dans son temps libre. C’est bête dit de même, mais ça ajoute un impact supplémentaire à ma quête de simplicité.

Lien vers la vidéo YouTube de Fanny : ici

Continue Reading

Quelques suggestions lecture

Par Katrine Delorme

Dernièrement, le goût pour la lecture était moins présent. Je me suis permis de vaquer à d’autres occupations et de mettre mes livres de côté. Toutefois, l’air frais du matin me donne envie de repartir en voyage à travers les pages signées par mes auteurs préférés. J’aurai donc dans les prochains mois d’autres romans à vous présenter! En attendant, voici mes plus récentes lectures!

Why café – Éditions Le dauphin blanc

La série «Le why café» n’a certainement plus besoin de présentation! Le plus populaire des romans-thérapies ainsi que les deux suivants sont présentement sur ma table de chevet. Je les savoure tranquillement afin de bien me laisser imprégner de leurs enseignements. Je vous ai déjà mentionné que selon moi, la lecture est une affaire de timing, et bien ce livre est exactement ce dont j’avais besoin présentement. Me recentrer, me questionner sur mes besoins réels et mes aspirations futures. Des pensées qui s’envolent rapidement au gré du vent lorsqu’on ne leur accorde pas assez de temps. Alors, merci, Why café.

Les Lunchs – Éditions de l’homme

Faire les lunchs pour la semaine est une des choses que j’aime le moins du «train-train» quotidien. J’ai de la difficulté à trouver de nouvelles idées qui sauront me donner envie d’arriver à midi afin de diner avec mes collègues. J’étais donc très excitée de recevoir le petit nouveau de Geneviève O’Gleman. Un livre complet sur les lunchs. Allant du fameux sandwich, mais de façon revisitée, au repas chaud, on y retrouve de tout! Ce que j’ai trouvé encore plus intéressant ce sont les conseils qu’on y retrouve afin de faire de nos lunchs des repas équilibrés, bien proportionnés, mais surtout plaisants à manger. L’automne sera le moment parfait pour découvrir toutes les recettes qui le complète!

Crédit : @katrinedelorme
J’ai écouté le bruit des anges – Éditions Édito

Édaine, fraîchement célibataire, se voit soudainement héritière d’un domaine en France ainsi que d’un âne. Ne connaissant pas la dame qui lui lègue ses biens, nous la suivrons à travers la conquête de cette partie de son histoire. Un roman français à saveur thérapeutique, qui nécessite que l’on s’habitue au vocabulaire, qui n’est pas toujours facile à lire, mais qui donne envie de connaître les retombées de cette peine d’amour qui la guidera vers l’un des plus grands accomplissements de sa vie.

À la recherche d’Alice Love

Liane Moriarty est une auteure qui ne déçoit pas. Bien que son dernier roman m’a moins plu, le premier fut la raison pour laquelle je les ai tous lus. Celui-ci ne faisant pas exception, j’avais envie de vous convaincre de le réserver à votre bibliothèque municipale. Vous y rencontrerez Alice sauf qu’elle ne sait plus qui elle est. Elle a perdu la mémoire après un accident bête au gym. Elle a perdu les dix dernières années de sa vie et nous les découvrons petit à petit avec elle à chaque page. Une maman qui ne se souvient plus de ses enfants, de ses relations, de rien. J’ai adoré l’idée et encore plus découvrir tous les secrets d’Alice!

Crédit : @katrinedelorme
Tu peux toujours rester – Éditions Hurtubise

Enfin je tiens le nouveau livre de Valérie Chevalier! J’ai dévoré ces trois romans précédents et retrouver les héroïnes suivies dans son premier livre m’a vraiment plu! Je me rends compte que j’aime bien les séries, suivre les personnages au fil des années, m’attacher à eux. Maud et Alice sont rendues ailleurs dans leur vie professionnelle et amoureuse ayant un goût doux-amer. Un roman léger qui permet de décrocher, de se retrouver entre filles à boire un rosé sur les terrasses de Montréal tout en étant dans le confort de notre salon. Le genre de roman que j’aime avoir sous la main afin de me permettre de laisser le travail derrière moi et de texter mes amies afin d’organiser un souper pour jaser!

Crédit : @katrinedelorme
Continue Reading

Découverte artistique et produits naturels

Par Katrine Delorme

Voici deux belles entreprises et une artiste québécoise dont j’avais envie de vous parler cette semaine!

Nana Dyell – Artiste québécoise

Toujours à l’affût des petites beautés du gram pour embellir mon cocon, je suis récemment tombée sur la page d’Andréanne Dyell, l’artiste derrière les « anxieuses anonymes », une multitude d’œuvres créées à base de peinture à l’acrylique et d’encre, et d’autres petites beautés. Les créations qui m’ont plus particulièrement attirée sont celles de la nouvelle collection inspirée de cette thématique de plus en plus commune, soit l’anxiété. L’artiste explique avoir choisi d’aborder ce thème au féminin, car il semble toucher une majorité de femmes, qu’il peut être difficile à comprendre et à repérer pour ceux ne portant pas le chapeau et qu’il est sans visage. Les créations sont donc à cette image, anonymes derrière leur chapeau respectif. Les couleurs et la tendance minimaliste avec un côté punché m’a donné envie d’accrocher ces images sur mes murs. Surtout pour me rappeler que je ne suis pas la seule à jongler avec cette problématique au quotidien. Les affiches sont toutes imprimées en Abitibi-Témiscamingue par la Fontaine des Arts et produites sur un papier texturé qui ajoute un petit glow supplémentaire! Aussi, un petit témoignage accompagne chacune des commandes, c’est quand même cool comme concept! Comment les trouvez-vous?

Instagram : @nana_dyell
Site Internet : www.dyell.ca

Crédit : @katrinedelorme
BKIND

BKIND est une entreprise montréalaise fondée par une femme au sourire contagieux il y a environ 6 ans. J’ai eu le plaisir de vous la présenter il y a plusieurs mois alors que je collaborais avec elle pour un autre blogue et j’ai eu envie d’en parler à nouveau ici puisque dernièrement elle a ouvert une boutique pignon sur rue et je trouve ça beau (Marilyn avait auparavant un espace partagé avec l’entreprise Mimi Hammer situé dans le vieux port de Montréal). Nous avons déjà eu quelques discussions dans le passé et elle me nommait alors que BKIND était un «à côté», rassemblant ses multiples intérêts, qui est devenu grand. Elle a donc quitté son emploi pour s’y investir à temps plein.

Aujourd’hui, elle vit de sa passion et ça m’inspire tellement. La boutique en ligne regorge de beaux produits, le packaging est magnifique et elle ouvre maintenant ses portes à ses clientes rue St-Laurent. C’est fou quand même, travailler aussi fort et voir ses rêves se réaliser. Les produits BKIND valent vraiment le détour, pour leur texture, le fait qu’ils sont végans, non testée sur les animaux, naturels, proposés en vrac et j’en passe. C’est toujours le fun d’encourager des entreprises d’ici, mais ça l’est encore plus quand la personne derrière est douce et juste wow.

P.s : Une nouvelle gamme KIND home vient de voir le jour, uniquement disponible en boutique pour le moment! Très excitant!

• Produit utilisé au quotidien : exfoliant pour le corps café et à la menthe
• Produit dont l’odeur m’a charmé : crème à mains forêt
• Produit que j’ai bien aimé : exfoliant pour le visage canneberge et hibiscus
• Produit donné en cadeau : masque floral à l’argile rose
• Produit à avoir dans son sac à main : baume à lèvres orange et lavande
• Produit que mon chum a brisé dans la douche : brosse pierre ponce en bambou
• Produit pour faire une beauté à ses doigts : tous les vernis (j’ai le lilas et le foncé)
• Produit pour la salle de bain : brosse à dents en bambou et éponge konjac que j’ai beaucoup aimées
• Produits que j’aimerais essayer : lotion corporelle, le rouleau de jade et l’ensemble de shampoing et revitalisant en barre

Instagram : @bkind.products & @kindhome
Site internet : www.bkind.com

Crédit : Instagram @bkind_products
The Green Beaver Company

The Green Beaver Company, une entreprise canadienne fondée en 2002, a récemment lancé sur le marché une gamme d’antisudorifiques naturels et j’ai eu la chance de collaborer avec eux à cet effet. C’est une entreprise dont j’utilisais déjà les produits au quotidien (pâte à dent, déodorant naturel, savon de castille). Je suis donc très contente de pourvoir essayer ces nouveaux anti sudorifiques. Au moment d’écrire ces lignes, je ne les ai qu’essayés que quelques jours sans faire d’exercices de haute intensité. Je peux tout de même vous dire que je suis très satisfaite, car je ne me suis pas sentie mouillée (nous n’avons pas la climatisation au travail, alors il fait très chaud) et je crois (!) avoir conservé une bonne odeur tout au long de la journée. Mon préféré, jusqu’à présent, est «verve fresh». Ils sont naturels, végétaliens, non testés sur les animaux, hypoallergéniques, testés sous contrôle dermatologique, sans aluminium et offrent une protection contre l’humidité prouvée cliniquement (technologie NaturaDri). Toutes des qualités très cool qui font de cette nouvelle proposition un must à essayer! Je vous invite à aller jeter un coup d’œil à leur site web afin d’en apprendre davantage!

Instagram : @the_green_beaver
Site internet : www.greenbeaver.com

Crédit : @katrinedelorme
Continue Reading

Quelques essentiels pour voyager en Afrique

Par Katrine Delorme

Notre récent voyage en Afrique a nécessité de la préparation afin qu’il se passe de la meilleure façon possible et une des choses qui m’a aidé à contenir mes anxiétés et à mieux reconnaître mes besoins côté bébé est le livre de Sophie Reis « Le guide des parents voyageurs». Nous sommes loin d’être de grands voyageurs et c’est justement pour cette raison que je ressentais le besoin d’avoir un guideline. J’ai donc débuté en faisant une liste des items que je considérais important d’amener avec nous, tels que notre banc d’auto et notre poussette. En Afrique, les bancs d’auto ne sont pas monnaie courante, ça ne fait pas partie des mœurs. Cependant, c’était important pour nous pour l’aspect sécuritaire, mais aussi pour permettre à notre fille de dormir durant les trajets en voiture et ainsi garder sa bonne humeur lors de nos activités. La poussette ainsi que son parc nous ont également permis de conserver notre quiétude d’esprit. D’autres items faisaient égale-ment partie de notre liste, tels que l’oreiller pour enfant Maovic que j’ai utilisé dans l’avion puisqu’elle a décidé qu’elle ne fermerait pas l’œil du vol. J’ai trouvé cela très agréable d’être plus confortable dans cet espace confiné et arrivé à destination il a retrouvé le lit de notre petite. En plus d’un chapeau qui s’attache, d’un verre hermétique (il y fait très chaud alors c’est très important de s’hydrater régulièrement et c’est l’fun d’éviter que le verre coule dans notre sac de plage!) et une tonne de collations qui nous ont été essentiels durant les déplacements!

Crédit : @katrinedelorme
Crédit : @katrinedelorme

Côté maman, il y a quelques produits que je suis contente d’avoir amenés avec moi, comme l’après-soleil calendula de la compagnie ATTITUDE. Nous avons passé toutes nos journées à l’extérieur au soleil plombant et retrouver cette crème le soir faisait le plus grand bien à ma peau. Je ne m’en serais pas passé! Le sérum pour le visage signé Bër a également été un must, mais pour mes cheveux! L’eau salée de la mer rend les pointes très sèches et cassées, pouvoir les hydrater en rentrant à la maison leur a donc rendu un grand service! L’huile d’argan de Zora Biocosmétique ou l’hydro sérum capillaire de Mistik auraient également été les bienvenus! Mon déodorant confectionné en DIY grâce à la recette de Dans le sac ainsi que mon eau micellaire ont également trôné sur ma table chevet durant deux semaines!

Crédit : @katrinedelorme

C’est une très petite liste des trucs que nous avons apprécié avoir avec nous. Vous vous doutez bien sûr que du linge de rechange, des maillots ainsi que le nécessaire « pour bébé » faisaient par-tie de nos valises! Bref, ce fût nos choix et nous sommes contents de les avoir faits. Vos besoins seront peut-être différents et c’est tout à fait correct. L’important est de prendre le temps de se questionner afin d’avoir le nécessaire pour faire de nos voyages des souvenirs mémorables.

Crédit : @katrinedelorme
Continue Reading

Mon chum game. Ouin, pis?

Par Estelle Berrouard

Mon chum game. Ouin, pis?

En 2019, la technologie est assez présente dans nos vies; on ne se le cachera pas. On va même se dire les vraies affaires; c’est partout. Téléphones, ordinateurs, consoles…PARTOUT!

Je vis avec mon chum depuis plus de 4 ans donc cacher son amour pour les jeux vidéos aurait été assez difficile. J’ai du apprivoiser cet univers qui m’était encore inconnu car mis à part Mario Bros et Donkey Kong sur ma Super Nintendo, je n’y connaissais rien. Petit à petit, j’ai appris plusieurs choses comme qu’une game peut durer 5 minutes comme 75 et que parfois j’allais commencer à manger seule parce que la game n’était pas terminée et/ou durait des heures! J’ai aussi découvert que c’étais un passe-temps pas mal comme les autres; sympathique, ludique et relaxant.

Pour mon chum, ça lui permet de tout évacuer. Un moment à lui seul dans son petit monde loin du quotidien. J’avoue qu’au départ, je n’étais pas aussi ouverte à ce sujet car c’étais quelque chose de nouveau et totalement obsur pour moi.

Les gamers que je connaissais étaient nerds, portaient des lunettes et avaient une colonie de boutons au visage. Vous voyez, tout le contraire de mon chum! Jamais j’aurais pu deviner qu’il adorait les jeux de Blizzard et ceux de Warcraft. On note ici un brin de jugement mais c’est souvent ainsi quand on ne connait pas quelque chose et qu’on ne s’y intéresse pas non plus, malheureusement.

Dans notre société actuelle, les écrans prennent beaucoup de place et je pensais même que son écran à lui allait finir par prendre ma place à moi à un moment donner. Quasiment de la jalousie toi chose! Ce n’est jamais arrivé parce que j’ai su m’ouvrir à son monde et à m’intéresser à ce qu’il aimait malgré le fait que ça ne me rejoignais pas du tout. Les jeux vidéos n’ont jamais prit TOUTE la place non plus. Il ne néglige pas les choses importantes et nécessaires à faire. Tout est une question de modération dans le fond.

J’ai fini par me dire que je le préférais cloîtrer au sous-sol qu’ailleurs.

Je ne comprends toujours pas plein de notions de tous ces jeux mais je sais une chose; il aime ça et je le respecte.

Continue Reading

Coups de coeur estivaux

Par Katrine Delorme

Maovic – Entreprise québécoise

Dernièrement, j’ai eu le privilège d’être choisie comme ambassadrice Maovic. J’en suis très heureuse, car c’est une compagnie que je suivais déjà sur les réseaux sociaux et dont je zieutais régulièrement les produits. Mettre de l’avant des entreprises d’ici qu’on aime c’est beau et très le fun. Et c’est quoi Maovic? C’est une boutique en ligne, ayant plusieurs points de vente, qui propose des accessoires pour enfant et adulte. La fondatrice a su unir ses deux passions, soit la literie et le sommeil, afin de concevoir des oreillers et des housses magnifiques! Elles sont conçues à base d’écales de sarrasin biologiques, munies de housses allant à la laveuse et à la sécheuse, et peuvent être «trainées» partout! En effet, nous avons l’intention de l’amener avec nous en voyage afin que notre cocotte soit confortable lors du transport en avion et ses siestes d’après-midi! De mon côté, j’ai eu la chance de recevoir le modèle «Pêches» et je l’adore sincèrement! Les modèles «Romarin» ainsi que «Blush» me font de l’oeil! Ces motifs doux et pour tous les goûts sont un vrai hit pour les enfants et les mamans adeptes de déco! Je vous invite fortement à découvrir leurs réseaux sociaux ainsi que leur boutique!

Crédit : @katrinedelorme
Crédit : @katrinedelorme
À boire et à manger – Éditions Édito

L’été est officiellement arrivé! Il fait chaud et beau, c’est donc le moment idéal de savourer tapas et cocktails à l’extérieur ou encore sur le confort de votre terrasse! Ce nouveau livre, signé par Caroline Dumas, sera l’outil parfait afin d’agrémenter vos soirées! Il est rempli d’idées de cocktails connus et réinventés ainsi que d’idées d’entrées à servir à vos invités. Savourer l’apéro est un plaisir partagé au sein de ma famille et le fait de pouvoir proposer des drinks différents m’a tout de suite charmée. Vous serez capable de faire la majorité d’entre eux avec ce que vous avez à la maison si vous avez un bar un tant soit peu garni, même chose pour les tapas! C’est vraiment un must à se procurer pour l’été!

Crédit : @katrinedelorme
Womance – Entreprise québécoise

Womance n’a plus besoin de présentation. L’initiative d’Andréanne Marquis est connue de toutes au Québec et est devenue une source d’inspiration pour plusieurs. J’ai souvent navigué sur la boutique en ligne afin de trouver des idées de looks ou de combinaisons à adopter. Les vêtements et accessoires proposés sont, selon moi, à leur summum cet été! Un haut blanc orné de broderie me fait actuellement de l’oeil ainsi que la majorité des robes fleuries! J’aurais le goût que toute devienne ma garde-robe estivale! Ça vaut vraiment le coup d’aller jeter un coup d’oeil à la nouvelle collection! Quel est votre morceau pref?

Crédit : womance.ca
Crédit : womance.ca
Continue Reading

Beautycounter : Essentiels de vacances

Peut-être êtes-vous déjà en vacances ou vous le serez un peu plus tard, comme moi. J’ai cru bon profiter de la période estivale qui bat son plein pour vous présenter mes produits de la marque Beautycounter préférés de la saison, ceux que j’utilise tous les jours et qui feront partie de ma trousse d’essentiels de vacances.

La lotion hydratante teintée

Si je n’avais qu’à choisir un seul produit pour tout l’été, ce serait celui-ci. J’ai une peau avec plusieurs imperfections mais j’ai de la difficulté à porter un fond de teint l’été; avec ma peau à tendance grasse, ça devient huileux et ça laisse parfois des traces. Et que dire de la crème solaire à devoir appliquer par-dessus! Cette lotion-là me permet d’uniformiser mon teint de façon naturelle, d’hydrater efficacement ma peau et de la protéger du soleil. Bref, c’est la seule chose que j’ai à appliquer sur mon visage le matin. Je trouve que c’est un tout-en-un facile d’application vraiment pratique et polyvalent. Sachez qu’en plus, la lotion contient de l’extrait de racine de pivoine, de la vitamine C et de l’hyaluronate de sodium qui améliorent l’éclat et la fermeté de la peau.

Un rouge à lèvres satiné

J’ai envie de le nommer le rouge à lèvres passe-partout. La formule étant superposable, on a le choix d’appliquer de nombreuses couches pour une couleur plus intense ou d’y aller plus doucement pour une belle touche d’éclat et de brillance au quotidien. Sa formule est douce et très hydratante et ne contient aucun parfum synthétique, seulement une petite touche de vanille naturelle qui rend son odeur très agréable. Il est disponible dans une panoplie de couleurs afin de convenir à tous les teints. À glisser dans votre sac-à-main pour vos sorties estivales.

L’enlumineur crème luminance

Le produit idéal pour ajouter de la lumière en toute simplicité où vous le souhaitez sur votre visage. Ça donne un look naturel et à ma grande surprise (puisque je ne suis pas experte du tout en maquillage) il est très facile à appliquer et à porter. C’est subtil mais ça fait rayonner le visage. Il est disponible en trois nuances (pearl, rose et bronze). J’ai un crush pour le rose.

Le mascara volumateur

Un mascara conçu à partir de fibres naturelles et d’ingrédients d’origine végétale tels que la cire de carnauba et la cire de son de riz (qui remplacent les émollients nocifs afin d’assouplir les cils) et qui tient super bien en place toute la journée, c’est un gros must. J’aime beaucoup l’effet fourni qu’il procure à mes cils et la forme de la brosse qui facilite l’application et qui permet de bien séparer tous les cils.

La brume solaire minérale SPF 30

Je termine avec mon plus gros essentiel de l’été; la crème solaire! Je ne m’éterniserai pas puisque je vous avais déjà fait un billet complet ici mais je tiens à dire que je n’ai jamais eu une crème solaire qui sentait aussi bon (les agrumes) et qui s’appliquait aussi bien, malgré qu’elle soit minérale (et donc non nocive puisqu’elle demeure à la surface de la peau). J’adore le format brume, c’est celui qu’on utilise pour toute la famille tous les jours à la maison.

Notez qu’il est possible d’essayer gratuitement les produits Beautycounter en contactant Caroline Gendreau via sa page Facebook.

Et vous, quels sont vos
essentiels beauté de l’été?
Continue Reading