Revenir à l’essentiel en libérant mon esprit

untitled-design

Les dernières semaines ont été chargées en stress et en émotion. Il faut aussi savoir que le blogue, c’est un passe-temps pour moi (que j’adore). J’ai un emploi à temps plein qui me demande beaucoup de concentration alors quand j’arrive à la maison le soir, j’ai rarement envie de me réinstaller à l’ordinateur. J’ai l’impression que ça été pire dernièrement et ça me fait toujours de la peine de devoir limiter mes projets, d’être en manque d’inspiration ou de devoir limiter mes collaborations parce que j’ai atteint le bout du rouleau et que je n’ai plus d’énergie pour m’adonner à ce qui me passionne. Alors que de prendre un peu de recul aurait dû me faire du bien, ça m’a plutôt apporté un stress supplémentaire. Je me mets beaucoup de pression pour alimenter mes réseaux sociaux et fournir du contenu chaque jour. Je souhaite aussi faire un bon suivi avec chaque entreprise et répondre à mes courriels dans un délai raisonnable. Je me suis rendu compte que sans le savoir, ça me mettait beaucoup de pression tout ça. Et de la pression, on en a déjà assez dans toutes les sphères de notre vie, non? Loin de moi ici l’idée de me plaindre, bien au contraire. J’ai grâce à tout ça réalisé que je devais tout simplement en revenir à l’essentiel. Faire le vide dans ma tête, pour mieux me retrouver par la suite. Comment j’y suis arrivée?

J’ai mis sur papier mes angoisses

Ce n’est surement pas la partie la plus le fun, mais c’est vraiment ce qui m’a permis de me libérer l’esprit. J’ai toujours un petit journal sur ma table de chevet. J’y inscris mes gratitudes ainsi que des idées et inspirations. Cette fois, j’ai mis de côté ce petit journal et j’ai ressorti mon journal bien-être Fit Hippie. Soit dit en passant, c’est la deuxième année que je l’utilise et je l’aime toujours autant. Il me permet de me remettre en question, de bien définir mes objectifs et d’avoir une vue d’ensemble sur ce qui se passe dans ma vie. Chaque mois, il y a un espace pour noter nos « ARGHH », c’est-à-dire les choses frustrantes de notre quotidien. On dirait qu’aussitôt que je mets sur papier ce qui m’angoisse, me stresse ou me procure de la colère, je me sens mieux. Une fois que c’est couché sur papier, c’est comme si ça ne servait plus à rien que ça demeure dans ma tête. Ça aide aussi beaucoup de mettre des mots sur ce qui ne va pas, ça nous permet de nous réajuster par la suite.

hhh

J’ai éteint mon téléphone

Je sais, on voudrait toutes être efficaces 24 heures sur 24. Sauf que j’ai réalisé que c’était une grande source de stress pour moi de voir les courriels et notifications rentrées au fur et à mesure. Oui, je veux pouvoir répondre à tout le monde dans un délai raisonnable, mais je suis beaucoup plus efficace quand je me réserve une période par jour à cet effet et que je ferme tout le reste de la journée. Ce n’est pas tous les métiers qui le permettent, j’en conviens. Mais si vous le pouvez, réservez-vous certains moments sans téléphone. Je vous parlais d’ailleurs de tous les avantages de se déconnecter juste ici.

Je me suis couchée tôt

Plutôt que de tourner en rond à la recherche de nouvelles idées et de faire le tour des réseaux sociaux pour la vingtième fois de la journée, j’ai décidé que si je me sentais fatiguée, stressée et inefficace, il valait mieux que je me couche. Je vais au lit super tôt depuis quelques semaines maintenant et je me sens vraiment mieux. J’essaie aussi de ne pas m’exposer aux écrans au moins une heure avant de dormir et ça fait une belle différence au niveau de la qualité de mon sommeil. Je ne sais pas pendant combien de temps je vais tenir cette résolution, mais tant que mon corps me fait sentir le besoin de me reposer, je vais l’écouter du mieux que je le peux.

J’ai pratiqué la relaxation et le yin-yoga

Celles qui me connaissent savent que je fais de la Zumba et du yoga chaque semaine. Plutôt que d’y aller avec du yoga sportif comme à l’habitude, je me suis inscrite à du yin-yoga au travail. Mon corps et mon esprit ont besoin de relaxer alors je me suis dit « pourquoi pas ajuster ma pratique à ce besoin ». Le yin-yoga agit vraiment comme un baume réparateur pour moi. C’est un beau moment de relaxation et de ressourcement qui me procure beaucoup de bien-être. Si vous n’êtes pas adeptes du yoga, je suis certaine que de pratiquer la relaxation pourrait grandement vous aider, que ce soit le matin, lors d’une pause ou le soir avant de vous coucher. On a maintenant la possibilité d’avoir des applications et des outils parfaits pour nous guider. Il s’agit de trouver ce qui vous convient.

fd81f1ead459d54a76d486bb2d074d21
Source : mindbodygreen.com
J’ai pris de longues marches à l’extérieur

Quand je me sens épuisée, tout ce que j’ai envie de faire, c’est d’être en boule sur mon divan ou dans mon lit. Or, après quelques jours, je me suis rendu compte que de faire la larve ne me donnait pas plus d’énergie. J’ai commencé à aller marcher à l’extérieur et je me suis rendu compte du bien fou que l’air frais pouvait m’apporter. Autant ça fait du bien physiquement, autant j’ai l’impression d’oxygéner mon cerveau et d’arriver à faire le ménage de mes idées. J’attends avec impatience le retour de la chaleur pour en profiter davantage et faire le plein de vitamines quotidiennement.

Qu’est-ce qui vous aide à revenir à l’essentiel?

Vous aimerez peut-être aussi...

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *