Devenir écoresponsable un pas à la fois – PREMIER BILAN

bilan1
Premier bilan : Adaptation et produits d’hygiène
L’adaptation au changement

Modifier son mode de vie et sa façon de consommer peut avoir un impact sur les gens avec qui on cohabite. Tout dépendant de la personnalité de chacun, il y en a pour qui le changement est synonyme de stress. Alors pour que ça se déroule bien et qu’il n’y ait pas de frustration, je crois qu’il est primordial de discuter de nos initiatives écoresponsables avec les membres de notre famille. Pour avoir la collaboration de chacun et pour s’assurer que toute la maisonnée participe, définissez ensemble des objectifs concrets. Impliquez les plus jeunes et expliquez-leur les raisons pour lesquelles votre famille a choisi d’adopter ces changements. Il se peut qu’un membre de la famille ait certaines réticences face à certains changements proposés. Soyez patient et ne forcez pas les choses. Au fil du temps et à mesure que des objectifs seront réalisés, les réticences diminueront et vous serez alors prêts pour mettre en place d’autres changements.

Pour ma part je suis bien chanceuse, car lorsque j’ai parlé à mon conjoint du nouveau mode de vie que je voulais adopter, je n’ai pas eu à le convaincre de me suivre dans cette aventure. Comme au départ il était déjà soucieux de l’environnement, il a accepté sans hésitation.

Pour ce qui est de mes parents et de mes sœurs, j’en ai fait rire un ou une plusieurs fois, mais en général ils trouvent ça bien. Toutefois, ceux-ci ne seraient pas nécessairement prêts à faire les changements que j’ai faits ou que je compte faire. Ils respectent mon nouveau mode de vie, c’est ça l’important!

Mes produits d’hygiène

Du papier mouchoir régulier au mouchoir en tissu

Je suis à 2 boîtes de papiers mouchoirs près de passer aux mouchoirs en tissu. Étant relativement à l’aise avec une machine à coudre, j’en ai confectionné jusqu’à présent une quarantaine dans des serviettes de table que je m’étais procurées au Marché aux puces des Chevaliers de Colons de Loretteville au printemps dernier. Sachant que je voulais mettre en place ce changement bientôt, j’ai gardé mes anciennes boîtes de papiers mouchoirs pour y mettre ceux en tissu. De cette façon, mes visiteurs sauront à quoi ça sert! J’ai l’intention d’accrocher un petit sac en tissu à proximité des boîtes pour y déposer les mouchoirs souillés.

La quantité nécessaire pour un bon roulement dépend de la fréquence à laquelle on veut les laver, du nombre de personnes qui les utilise et où on veut qu’ils se trouvent. Considérant que nous sommes une famille de 3 et que je veux en avoir un peu dans chaque pièce de la maison et dans l’auto…je ne crois pas que 40 mouchoirs seront suffisants. J’ai décidé de commencer avec 60 mouchoirs pour voir comment ça se passe et je réajusterai le nombre par la suite au besoin. Étant donné qu’il m’en manque et que je suis un peu tanné de coudre, je compte acheter les 20 mouchoirs manquants.

Du papier hygiénique au papier hygiénique fait de matières recyclées

J’ai commencé à utiliser du papier hygiénique fait de matières recyclées cette semaine. Honnêtement, je ne vois pas vraiment de différence. Il est aussi résistant que celui que j’utilisais auparavant. Je me demande seulement pourquoi je n’ai pas fait ce changement avant!

Des tampons démaquillants lavables

Ça fait un bon moment que je n’utilise plus de tampons démaquillants jetables. Comme je me maquille beaucoup moins qu’avant, j’utilisais une débarbouillette. Mais honnêtement, c’est un peu rude et pas génial pour enlever du mascara. Alors, je compte me procurer cet article sous peu.

Du tampon à la coupe menstruelle

La première fois que j’ai entendu parler de cette fameuse coupe, c’était une amie qui disait en être très satisfaite. Mais malgré ses recommandations, je demeurais réticente. Il y a deux mois, je suis tombé sur un article nommé La coupe menstruelle : petit bidule, grosse différence! sur Le blog de Jule – Écolo imparfaite qui m’a totalement convaincue. Pour ma part, depuis que j’ai remplacé le tampon par la coupe, je n’ai plus de maux de ventre. YÉ!

Des serviettes hygiéniques jetables aux serviettes hygiéniques lavables

Je suis sur le point de m’acheter cet article. Je crois qu’il est intéressant d’en avoir pour les débuts et fins de périodes menstruelles.

Des couches jetables aux couches lavables…Pas facile!

Avant même la naissance de mon garçon, j’avais décidé d’acheter des couches lavables. Par souci d’économie, d’écologie, mais aussi parce qu’elles sont tellement belles et si douces. Lorsqu’il est né, j’étais certaine que les couches lavables lui feraient puisqu’on m’avait assuré que ce modèle convenait de la naissance jusqu’au stade de propreté. Malheureusement, mon bébé était trop petit, alors j’ai utilisé des couches jetables les trois premiers mois.

Une fois devenu assez dodu, les couches lavables semblaient parfaites pour mon garçon; mais les fuites se multiplièrent de jour comme de nuit. Pour trouver une solution, j’ai contacté le magasin qui me les avait vendus et on me conseilla de les décaper (un processus de trempage et de lavage pour retrouver l’aspect imperméable de la couche). J’exécutai à la lettre les conseils que j’avais reçus, mais ça ne régla pas mon problème; je collectionnais encore les fuites.

Il ne restait plus que l’ajustement de la couche à vérifier. J’ai donc tenté de l’ajuster de toutes les manières possibles, mais sans succès. Découragée, je suis arrivé à la conclusion que peut-être que la physionomie de mon garçon et le design de la couche n’étaient tout simplement pas compatibles.

Donc, j’utilise encore des couches jetables pour mon bébé, mais je n’abandonne pas le projet des couches lavables. D’ailleurs, je me suis inscrit à un atelier sur les couches lavables offert par la boutique Le Capucin. J’espère y trouver une solution.

Des lingettes nettoyantes jetables aux débarbouillettes lavables

Comme je lavais mes couches et mes débarbouillettes ensemble, j’ai un peu abandonné le projet lorsque j’ai cessé d’utiliser les couches. Par contre, je suis à deux pochettes de lingettes jetables de m’y remettre.

Des compresses d’allaitements lavables

Lorsque c’est notre première grossesse, on ne connait pas vraiment nos besoins d’avance. Pour un bon roulement, il m’en a fallu 8 paires. Toutefois, le nombre requis est très personnel à chacune. Ça dépend beaucoup de vos montées de lait et de la fréquence des lavages qu’on veut faire. Attention! Comme le lait maternel est assez gras, si on a l’intention de mettre les compresses dans la laveuse, il est important de les frotter un peu à la main préalablement sans quoi elles risquent de ressortir encore graisseuses.

Un rasoir corporel électrique

J’ai presque toujours utilisé un rasoir électrique pour me raser les jambes et les aisselles. Ma mère m’en avait acheté un au début de mon adolescence et croyez-le ou non, j’ai encore le même rasoir plus de 10 ans plus tard et il fonctionne parfaitement. C’est ce que j’appelle un bon investissement! En plus, on ne gaspille pas d’eau et nos jambes sont beaucoup moins piquantes lorsque le poil repousse.

Du rasoir à lame jetable au rasoir à simple tranchant

Mon conjoint a accepté de remplacer son rasoir à lame jetable par un rasoir à simple tranchant lorsqu’il aura épuisé ces dernières lames.

De la brosse à dents en plastique à la brosse à dents en bamboo

Ça fait déjà quelques mois que j’utilise une brosse à dents en bamboo de la marque BrushNaked. Je dois dire qu’au début je trouvais un peu désagréable la texture brute du manche et sa tête très étroite, mais au fil des brossages je m’y suis habituée. C’est un bon produit, mais j’ai quand même l’intention d’essayer celle de Cocooning love et celle de Woobamboo dans le futur.

De la soie dentaire régulière à la soie dentaire biodégradable

Je compte acheter de la soie dentaire biodégradable dès que j’aurai épuisé celle que j’ai présentement.

Résumé de mes futurs achats

• 20 mouchoirs en tissus
• 5 tampons démaquillants lavables
• 4 serviettes hygiéniques lavables
• 1 rasoir à simple tranchant
• 1 soie dentaire biodégradable

Et vous, comment ça se passe à la maison? Qu’avez-vous entrepris de changer?

.

Laura photo


Cet article a été écrit par Laura Gallant

Laura est une personne curieuse qui aime partager ses découvertes. Passionnée de vintage, d’artisanat et de cuisine, elle aspire à devenir écoresponsable un peu plus chaque jour. Sur sa table de chevet se retrouve davantage des livres éducatifs que des romans. Amie de Cindy, Laura voit en Citron & Fleurs une occasion de partage et de plaisir.


Continue Reading

Je craque pour Cocooning Love

Tout ce qui ressemble de près ou de loin au cocooning, ça me connait. Je suis de type casanière et rien ne vaut pour moi une soirée à la maison, thé à la main et masque dans le visage (et si je réussis à calmer Paco, c’est le top!). Prendre du temps pour moi, c’est ce qui me permet de gérer quotidiennement anxiété et de me recentrer sur l’essentiel.

Lorsque j’ai parlé de Cocooning Love pour la première fois à mon copain, il était certain que c’était un diminutif affectueux que j’avais décidé de donner à l’entreprise parce que je l’aimais; juste pour vous dire à quel point juste le nom de l’entreprise me représente. Les emballages sont superbes, les produits sont faits d’ingrédients frais et naturels et on dirait qu’ils ont spécialement été conçus pour mes besoins, mes goûts et ma peau capricieuse.

Je vous ai récemment parlé de ma décision de m’affilier à Cocooning Love sur les réseaux sociaux et vous avez été plusieurs à souhaiter que je vous fasse part de mes recommandations. J’ai décidé de vous présenter mes produits préférés (incontournables) et ceux que je compte me procurer lors de ma prochaine commande.

Mes préférés

cocooninglove

HYDROLAT DE ROSE BIO

C’est mon coup de cœur. Si vous avez un seul produit à acheter, c’est celui-ci! Qu’est-ce que ça fait au juste de l’eau de rose? Ça resserre les pores de la peau, l’adoucie et la raffermit en plus de calmer les irritations, rougeurs et de lutter contre les rides et le vieillissement cutané. Ce que je préfère, c’est la sensation de fraicheur lors de son application et la douce odeur qui s’en dégage. Je conserve mon flacon au frigo pour optimiser la conservation alors particulièrement en été, ça fait énormément de bien lorsque je m’en vaporise sur le visage. Ma peau parait plus saine et est visiblement plus douce depuis que j’utilise cette petite merveille.

HYDROLAT DE LAVANDE BIO

Il s’applique de la même façon que l’eau de rose, c’est-à-dire sur un visage propre le matin et/ou le soir. La différence, c’est que cette eau florale convient particulièrement aux peaux grasses, acnéiques ou à imperfections (moi!) par ses propriétés cicatrisantes et régénérantes. Comme l’hydrolat de rose, il purifie la peau et resserre les pores. Pour ma part, j’alterne quotidiennement entre les deux et le résultat est parfait. Petite mention : ne vous surprenez pas, son odeur ne correspond pas à celle à laquelle nous nous attendons; il ne sent pas la lavande.

HYDROLAT DE BLEUETS BIO

Sa fonction principale? Apaiser les yeux gonflés (merci bonsoir les allergies!) et résorber efficacement les cernes. Pour ce faire, il s’agit d’appliquer une compresse imbibée d’hydrolat sur chaque œil pendant environ 10 minutes. Je profite de ce moment pour m’autoriser un peu de détente, que ce soit dans le bain, sur mon lit ou confortablement installée à l’extérieur. J’ai dû le faire au maximum 3 ou 4 fois depuis que je l’ai, mais j’ai bien aimé l’expérience, chaque fois. Ça apaise et revitalise réellement la peau sensible du contour des yeux et ça enlève l’effet de fatigue. L’hydrolat de bleuets peut également être appliqué sur le visage puisqu’il est idéal pour les peaux sèches et dévitalisées. D’ailleurs, il sert aussi à apaiser et purifier la peau des personnes souffrant d’acné (je confirme, ça marche). On aime ça les produits qui ont plusieurs fonctions!

DÉODORANT PAMPLEMOUSSE ET LAVANDE 100 % NATUREL

La crainte que nous avons probablement toutes, c’est qu’un déodorant naturel ne soit pas assez efficace. Pour l’avoir utilisé pendant une semaine où il n’a pas fait en bas de 30 degrés Celsius, je suis en mesure de dire qu’il passe le test haut la main (en en appliquant une deuxième fois au besoin au courant de la journée). La texture est parfaite et le produit ne laisse aucune trace; j’ai officiellement trouvé mon nouveau déo chouchou!

Je souhaite me procurer

HUILE D’ARGAN

Un classique! Elle a toutes sortes d’utilités et elle est gorgée de propriétés hydratantes, antioxydantes et regénératices. Brièvement, elle atténue les gerçures, nettoie la peau acnéique, prévient les rides et son pouvoir raffermissant fait des merveilles. Ce n’est pas pour rien qu’elle est utilisée partout dans le monde. D’ailleurs, on dit que l’hydrolat de rose donne d’encore meilleurs résultats lorsqu’il est combiné à l’huile d’argan.

huileargan

BROSSE À DENTS EN BAMBOU

Si vous suivez notre série d’articles sur l’écoresponsabilité, vous remarquez sans doute que la brosse à dents de bambou faisait partie du premier tableau, où on proposait plusieurs options de remplacement aux produits d’hygiène. C’est celle que je commanderai dès que la mienne devra être remplacée. Le manche est en bambou naturel, une ressource qui se renouvelle très rapidement alors que les poils sont faits de Nylon biodégradable qui procure un contact agréable et naturel dans la bouche. Ils sont classés « BPA-free » et exempts de bisphénol A. N’ayez crainte, cette brosse à dents a la même durée de vie qu’une brosse de plastique classique, à condition d’en prendre soin. En plus de tout ça, elle est super jolie et offerte dans différentes couleurs (la mauve est trop belle).

brossedent

FROTTI-FROTTA / BAUME ANTI-FROTTEMENTS

Ce produit, je sens que ça va être mon indispensable de l’été. Comme son nom l’indique, il sert à éviter les douleurs, brulures et inconforts dus aux frottements; on l’applique donc partout où ça peut frotter (talons, pieds, dedans des cuisses, brassière de sport, etc.) ou encore sur des lèvres gercées pour une hydratation intense. Il forme une couche (comme une deuxième peau) qui sert de barrière protectrice et ne tache pas les vêtements. En plus, il sent le pamplemousse. Disponible en deux formats (15 ou 50 ml), c’est un must à trainer avec soi en vacances!

baumefrotti

Voilà! J’espère que ça vous a donné envie d’essayer les beaux produits de chez Cocooning Love. C’est tellement une belle entreprise d’ici qui gagne à être connue!

Connaissiez-vous déjà ces produits? Lesquels avez-vous envie d’essayer?

*Quelques dollars pour chaque commande passée via les liens sécurisés de cet article iront à Citron & Fleurs alors je vous remercie à l’avance!

Continue Reading

Devenir écoresponsable un pas à la fois – Épurer

epurer2

Partie 2 : Épurer

Cette semaine, mon article vous amène à faire une réflexion sur la nécessité d’avoir autant de biens matériels.

Il n’y a pas si longtemps, je parcourais Pinterest à la recherche d’idées de rangement ou de trucs d’organisation pour la maison. Mais tout à coup, ça a été comme une révélation lorsque j’y ai vu une photo d’un placard de chaussures bien alignées. Il devait y avoir au moins 35 paires sur la photo. Ah pour être bien rangées, elles étaient bien rangées! Mais a-t-on vraiment besoin d’autant de chaussures? De casquettes? De livres? De chaudrons? Et si on épurait? Peut-être qu’on aurait même plus à chercher une solution de rangement…

Éliminer le superflu

Il est facile de se laisser tenter par les publicités ou par une copine qui vient d’aller magasiner. On achète parce que c’est joli, parce que ça nous rend heureux, mais c’est un bonheur très éphémère et en plus ça finit par coûter cher. Je ne sais pas pour vous, mais avant de me mettre à épurer, je crois que je ne me rendais jamais, ou que très rarement, au fond de mon tiroir de vêtements. Je finissais toujours par porter mes vêtements préférés, semaine après semaine, essayant occasionnellement un autre morceau et finissant encore une fois par porter un de mes vêtements chouchou. Réellement, je n’avais pas besoin de ces autres vêtements et je vivais déjà très bien sans eux. Si on les boude, ce n’est jamais sans raison; il y a forcément quelque chose qui cloche (ça pique, c’est trop chaud, la couleur ne nous avantage pas, etc.). Alors, on fait le tri et on réduit notre quantité de vêtements pour s’en tenir à l’essentiel et à ce qu’on va vraiment porter. Et puis là je parle de vêtements, mais c’est valable pour tous les doublons et autres trucs qui prennent la poussière.

Au cas où j’en aurais besoin

Il nous est tous arrivé de conserver des choses ou des vêtements au cas où on en aurait besoin ou de nous procurer un vêtement ou un objet qu’on utilise que très rarement. Plutôt que d’acheter ceux-ci, on tente de les emprunter ou de les louer. Par exemple, c’est toujours possible de demander à un invité d’apporter une chaise ou un plat à salade pour la fête qu’on organise. Je n’ai jamais vu quelqu’un refuser ce genre de demande. Alors, pourquoi ne pas répéter l’expérience pour d’autres biens? Le pire qu’il peut arriver, c’est que la personne refuse.

Si on ne trouve pas de prêteur alors on peut toujours louer ladite chose. On a qu’à chercher sur internet les magasins de location dans nos environs, il y en a pour tous les goûts (les fêtes, les mariages, les outils, les jeux gonflables, les jouets, etc.).

Donner et vendre

Une fois l’étape d’épuration franchie, que faire avec tout ce superflu? On ne veut surtout pas tout jeter alors que c’est en parfait état!

Pour les biens qui ne se vendent pas ou qu’on n’a pas envie de vendre

Par exemple : une boîte de tampon qu’on n’aime pas, un chandail de laine qu’on a toujours trouvé trop chaud, ou encore, on a trois belles bouteilles de moutarde d’ouvertes dans notre frigo… Faites le tour de votre entourage, peut-être qu’un de vos proches aimerait en profiter. Toutefois, si vous ne réussissez pas à trouver preneur, voici où vous pourriez donner vos biens :

Pour n’en nommer que quelques-uns.

Bien sûr il faut prendre le temps de vérifier avec les organismes pour savoir quel genre de dons ils acceptent.

Pour les biens que l’on souhaite vendre

Même si vous le savez sans doute, on peut vendre nos biens sur les sites de petites annonces, les pages Facebook prévues à cet effet ou encore faire une vente de garage seul ou en groupe. J’adore les ventes de garages et l’été c’est LA saison où il y en a des tonnes. Rester à l’affut, vous pourriez faire de bonnes affaires alors que vous ne vous y attendriez pas. La règle d’or : Toujours avoir de la monnaie sur soi!

Attention! Épurer ce n’est pas facile. Ça demande une certaine introspection. Est-ce qu’on garde cet objet pour les bonnes raisons? Est-ce qu’on l’utilise vraiment? Est-ce que ça pourrait être plus utile à quelqu’un d’autre? Est-ce que l’objet est en bon état?…

Rien ne vous oblige à répondre immédiatement à toutes ces questions. L’épuration, ça ne se fait pas en une journée non plus. Six mois plus tard, refaire l’expérience pourrait être une bonne façon de vérifier si on avait raison de conserver les objets dont on n’était pas certain de vouloir se départir.

Alors, par quelle pièce de la maison allez-vous commencer?

Source image couverture : nordicdays.blogspot.ca

Laura photo


Cet article a été écrit par Laura Gallant

Laura est une personne curieuse qui aime partager ses découvertes. Passionnée de vintage, d’artisanat et de cuisine, elle aspire à devenir écoresponsable un peu plus chaque jour. Sur sa table de chevet se retrouve davantage des livres éducatifs que des romans. Amie de Cindy, Laura voit en Citron & Fleurs une occasion de partage et de plaisir.


 

Continue Reading

Devenir écoresponsable un pas à la fois – Les produits d’hygiène

eco2
Partie 1 : Des produits d’hygiènes réutilisables ou faits de matières recyclées

Pour le premier article de la série sur l’écoresponsabilité (d’ailleurs, si vous n’avez pas lu l’intro, c’est ici), nous nous attaquons aux principaux produits d’hygiène. Je vous présente le fruit de mes recherches et de mon expérience sous forme de tableau, pour faciliter la compréhension et surtout, pour que vous puissiez avoir accès à toute l’information au même endroit.

Deux options de changement sont possibles pour chaque article visé, soit de remplacer votre produit jetable actuel par un article réutilisable ou par un produit fait de matières recyclées. Évidemment, certains articles réutilisables suggérés peuvent sembler être un grand changement pour certaines personnes. Débutez par les changements qui vous conviennent et voyez ça comme un défi à relever. Il s’agit de briser des habitudes et cela vous sortira peut-être de votre zone de confort. Mais, une fois le changement bien ancré, vous serez encouragé à poursuivre et vous constaterez par vous-même que ce n’était pas compliqué. Je vous invite également à planifier vos changements à l’avance, afin de vous laisser le temps de vous procurer les produits de remplacement. Cela vous permettra également de vous adapter plus facilement.

*Cliquer ici pour ouvrir le tableau*

Attention! Veuillez prendre note que les informations mentionnées dans le tableau sont des suggestions issues de mes recherches personnelles. Je n’ai pas testé tous les produits proposés. Les compagnies et marques de produits proposés ne sont qu’un échantillon parmi d’autres. Je vous assure que cet article n’a été commandité d’aucune façon.

Je tiens à vous mettre en garde en ce qui concerne la mention produit vert qui se retrouve sur certains produits faits de matières recyclées. Cela ne garantit pas qu’il s’agit un produit biodégradable, à moins que ce ne soit écrit en toutes lettres. De plus, nous devons également nous soucier de l’emballage de ceux-ci. La meilleure alternative au produit jetable demeure l’option réutilisable.

Ça vous donne le goût d’embarquer? Par quel geste avez-vous envie de commencer?

Laura photo


Cet article a été écrit par Laura Gallant

Laura est une personne curieuse qui aime partager ses découvertes. Passionnée de vintage, d’artisanat et de cuisine, elle aspire à devenir écoresponsable un peu plus chaque jour. Sur sa table de chevet se retrouve davantage des livres éducatifs que des romans. Amie de Cindy, Laura voit en Citron & Fleurs une occasion de partage et de plaisir.


 

Continue Reading

Devenir écoresponsable un pas à la fois – Introduction

Je vous ai déjà expliqué mon intention d’améliorer ma consommation et de choisir mes produits plus judicieusement. J’ai déjà effectué quelques changements, particulièrement au niveau des cosmétiques. Toutefois, j’ai de la difficulté à passer à une autre étape. Je ne sais pas par où commencer et je manque d’expertise (et de volonté, on va se le dire), pour faire des recherches approfondies. Ma collaboratrice Laura a emboité le pas depuis plusieurs mois et je me fis souvent à elle, à ses diverses recherches et à son expérience pour me guider. Laura et moi avons pensé que ses trucs pourraient vous aussi vous intéresser. C’est pourquoi nous lançons la série d’articles « Devenir écoresponsable, un petit pas à la fois ». Chaque lundi, Laura nous présentera le fruit de ses recherches et nous fournira un tableau avec plusieurs alternatives, pour que vous puissiez, si vous en avez envie, changer tranquillement quelques-unes de vos habitudes, une étape à la fois.

ecoresponsable2

Le début d’un nouveau mode de vie, plus simple qu’on pense!

Ma décision de devenir écoresponsable est survenue le 31 décembre 2015, alors que j’essayais de me trouver une résolution significative pour l’année 2016. Comme pour la plupart des gens, chaque année je fais le bilan de l’année précédente et j’essaie de me fixer un objectif personnel par désir d’améliorer ma vie. Pour certains c’est de perdre du poids, d’autres c’est de s’accorder plus de temps pour soi, etc. En 2016, j’ai pour ma part décidé de devenir plus consciente de ma consommation, des déchets que je produis et de mon impact sur l’environnement. En effet, je m’engage à devenir écoresponsable un peu plus chaque jour.

J’ai d’abord lu beaucoup sur le sujet. J’ai consulté beaucoup de blogues et des livres à la bibliothèque et je suis devenue membre de la page Facebook « Zéro déchet ville de Québec ». Puis, j’ai commencé à effectuer de petits changements dans mon mode de vie.

À force d’en parler à mon entourage, j’ai compris que la réticence des gens à emboîter le pas dans cette direction vient surtout du fait qu’ils ne savent pas ce qu’ils peuvent faire. Ils ne semblent pas savoir comment s’y prendre et croient que ça va automatiquement leur coûter plus de temps et d’argent, alors que c’est faux. Je vous assure que devenir écoresponsable ne vous rendra pas la vie misérable!

Dans mes prochains articles, je vous guiderai pas à pas. Si vous avez déjà lu un peu sur le sujet, vous constaterez que mon approche est différente. Je ne vous donnerai pas de simples conseils en vous souhaitant bonne chance pour la suite. Au fil des semaines, je vous partagerai différents changements et pratiques à adopter, mais également je vous donnerai des exemples de produits et de marques écoresponsables, ainsi que des endroits où vous pourriez vous les procurer selon les différents sujets abordés.

Alors voilà, je souhaite rendre le passage au mode de vie écoresponsable le plus simple possible pour tous et de convaincre même les plus réticents d’emboîter le pas dans cette direction. Je ne me considère pas comme une spécialiste et je suis loin d’avoir mis en pratique tous les changements qui vous seront conseillés. Toutefois, de vous partager ceux-ci m’incite à poursuivre mon cheminement. Si mes lectures, mes trucs et mes découvertes aident ne serait-ce qu’une personne à devenir écoresponsable, alors j’en serais très heureuse.

Les gens pour qui cette pratique n’a plus de secret croiront peut-être que certains changements proposés ne suffisent pas. Toutefois, je crois que lorsqu’on essaie de changer nos habitudes de façon drastique, il y a un grand risque que cela ne dure pas.

N’oubliez pas! Ce n’est pas parce que je vous propose un tas de choses que vous devez réaliser tous ces changements en un jour. Choisissez un objectif à la fois et voyez comment ça se passe. Allez-y à votre rythme, afin que ces nouvelles habitudes demeurent bien ancrées. C’est un cheminement personnel unique à chacun qui nous amène à réfléchir sur nos comportements et nos émotions vis-à-vis les biens matériels, nos valeurs et celles que nous voulons transmettre, et aussi l’impact que ça a sur notre santé et celle de la planète.

Alors, qui a envie d’embarquer? Rendez-vous la semaine prochaine pour la première partie, à propos des produits d’hygiène.

Laura photo


Cet article a été écrit par Laura Gallant

Laura est une personne curieuse qui aime partager ses découvertes. Passionnée de vintage, d’artisanat et de cuisine, elle aspire à devenir écoresponsable un peu plus chaque jour. Sur sa table de chevet se retrouve davantage des livres éducatifs que des romans. Amie de Cindy, Laura voit en Citron & Fleurs une occasion de partage et de plaisir.


 

Continue Reading

Routine matinale pour une peau lumineuse

Il arrive souvent que je me fasse demander quels produits j’utilise, particulièrement depuis que j’ai revu l’ensemble de ma routine beauté dans le but de sélectionner des produits plus naturels. Il faut aussi que vous sachiez que j’ai une peau particulièrement capricieuse (mixte et très sensible) et que j’ai récemment recommencé à faire de l’acné. En tant que blogueuse ou tout simplement parce qu’on est des filles et qu’on aime les cosmétiques, on a souvent envie de tout essayer et même quand on trouve un produit qui nous convient, il est difficile de faire abstraction des nouveautés et de tous les produits dont nous entendons parler (ou c’est peut-être juste moi…). Il y a tellement de choix qu’il n’est pas évident d’y voir clair et de s’en tenir à ce que nous avons. Ce qui n’est pas facile non plus avec la peau que j’ai, c’est qu’un produit qui règle un problème en créé souvent un nouveau. Par exemple, les nettoyants pour peau à tendance acnéique ont l’habitude de rendre certaines zones de mon visage très sèches/irritées alors que certaines crèmes plus hydratantes ou pour peau sensible rendent ma peau luisante et augmentent la production de sébum. J’avais donc le réflexe d’alterner entre divers produits selon mon besoin du jour.

Avec le retour de l’acné, j’en ai eu assez de devoir dealer avec toute sorte de produits et de modifier ma routine au quotidien. J’ai décidé de mettre de côté l’ensemble de mes petits pots et de revenir à l’essentiel avec des produits entièrement naturels. Depuis, j’utilise les mêmes produits chaque jour sans problème, je n’ai plus mal au visage et ça va beaucoup mieux. Mon acné me pose encore problème, mais ça, c’est un cas de médication.

Alors voilà, aujourd’hui je vous présente les quelques produits que j’utilise tous les matins afin de nettoyer et de réveiller ma peau en douceur. Il s’agit de quelques étapes toutes simples, mais qui sont super efficaces et qui font un bien fou à ma peau.

routinebeautématinale4

1 – Je nettoie mon visage avec le nettoyant Herbalisme de Lush.

Ça faisait des années que j’alternais entre différents nettoyants sans jamais trouver LE nettoyant parfait pour ma peau. Ma sœur m’a offert celui-ci pour ma fête et ce fut le coup de foudre instantané (je me suis débarrassée de tous mes autres nettoyants sur le champ, pour vous dire).

Son gros plus est qu’il équilibre la peau. La base d’argile de kaolin et le son de riz débarrassent l’excès de sébum et le mélange de rosemarie, d’ortie et de camomille nettoie et apaise la peau. Il contient aussi de la chlorophylle, substance extraite de la plante alfalfa. Ça fait un nettoyant riche en vitamines et minéraux qui aide à équilibrer la sécrétion de sébum. Si vous avez la peau mixte, grasse ou à problèmes, je vous le recommande fortement.

2 – Je vaporise l’eau de rose bio de Cocooning Love sur l’ensemble de mon visage et de mon cou.

Cet hydrolat resserre les pores de la peau et la raffermit tout en donnant une agréable sensation de frais (je conserve le flacon au frigo). Il calme les irritations, rougeurs et on dit que c’est un incontournable pour prévenir et lutter contre le vieillissement cutané. Ça m’aide à me réveiller et ça donne de la fraicheur à mon teint en plus de sentir très bon. Il purifie, rafraichit et adoucit la peau; un must!

Je compte également me procurer l’hydrolat de lavande bio (recommandé pour l’acné et les petites imperfections) et d’alterner entre les deux produits, pour un maximum d’efficacité.

3 – Une fois par semaine, j’exfolie mon visage avec Sel Océanique de Lush.

C’est le plus gros vendeur chez Lush et je peux facilement comprendre pourquoi. L’avocat frais et la noix de coco hydrate la peau alors que la limette et la vodka s’occupent des points noirs, boutons et pores congestionnés. Finalement, les minéraux du sel marin adoucissent le visage et exfolient la saleté. Il fait des miracles sur tous les types de peau!

4 – En dessous de mes yeux, j’applique le baume Bagota de BAUM.

Je ne l’applique pas tous les jours, mais quand je me sens plus fatiguée ou cernée qu’à l’habitude. Il est fait à base de cacao et de café. Ses vertus hydratantes, cicatrisantes et anti-inflammatoires réduisent l’inflammation sous mes yeux et me font retrouver bonne mine. En plus, je trouve qu’il sent le thé au chocolat, miam!

5 – Sur mes futurs boutons, j’applique le Gel Zéro Défaut de Pravi.

Les futurs boutons, c’est quand c’est douloureux, mais que le bouton n’est pas encore sorti (oui, la classe!). C’est là que ce gel fait le plus effet; il empêche le bouton de se développer davantage et contrôle la prolifération. Il est antibactérien, anti-inflammatoire et cicatrisant. Il peut également servir pour les points noirs; un indispensable dans ma trousse.

6 – Sur mes boutons, imperfections et cicatrices, je tapote un peu de Celia dermo-pur de Jacynthe.

Il s’agit d’un mélange d’huiles essentielles de lavande aspic, palmarosa, tea-tree, lavande officinale, sauge officinale, romarin, tanaisie, ciste et thym conçu spécialement pour l’acné et les boutons. Je l’applique aussi au coucher; très efficace.

7 – Finalement, pour hydrater mon visage, j’applique la crème Imperialis de Lush. 

Cette crème est aussi un cadeau de ma sœur, qui a pris le temps d’expliquer en détail les problématiques de ma peau aux conseillères de chez Lush. Imperialis a pour fonction d’hydrater et d’équilibrer la peau, de soulager et d’apaiser les irritations en plus d’illuminer les régions d’apparence terne. Bien qu’elle soit parfaite pour les peaux mixtes parce qu’elle régularise la production de sébum, elle fonctionne sur tous les types de peau. D’ailleurs, sur les peaux sèches, elle aide la peau à produire davantage d’huiles naturelles.

Me voilà maintenant prête à appliquer un peu de maquillage, tout dépendant de mon planning de la journée.

Vous connaissez maintenant ma petite routine matinale pour conserver une peau saine, hydratée et non douloureuse.

Et vous, quels sont les produits qui font partie de votre routine? Faites-moi savoir dans les commentaires!

Continue Reading

En mode thé : Le Chaga

découverteSource : pahd083.wix.com

Ça fait déjà quelques années que je bois du thé quotidiennement. J’ai une préférence pour les thés verts, mais j’élargis de plus en plus mon horizon et je ne cesse de faire de nouvelles découvertes. Toutefois, quand Tea Taxi m’a envoyé un échantillon de Chaga, je n’en avais encore jamais entendu parler. Il a suffi que je fasse une petite recherche pour découvrir les propriétés exceptionnelles du Chaga, qui en fait, est un champignon (oui, je sais, j’ai eu la même réaction, mais n’ayez crainte, au goût, je ne m’en serais jamais douté!).

Tout d’abord, qu’est-ce que le Chaga?

Il s’agit d’un des champignons les plus riches en nutriments au monde qui pousse depuis des millénaires dans nos forêts canadiennes, mais qui demeure encore plutôt méconnu au Québec. On dit que c’est toutefois sur le point de changer, car il gagne en popularité rapidement. C’est normal quand on sait qu’il contient plus d’antioxydant que tout autre aliment, en plus d’être gorgé de vitamine B, de minéraux, d’acide pantothénique, d’enzymes, de polyphénols, et bien plus. Plus précisément, il équilibre le système immunitaire, réduit les inflammations et régularise le cholestérol, le taux de glycémie et les fonctions hormonales, fortifie la peau et de plus en plus d’études arrivent à la conclusion qu’il aurait des propriétés anticancéreuses. Il peut aussi avoir un impact sur le stress. Rien de moins!

C’est fou de penser qu’une maladie de l’arbre est à ce point bénéfique pour l’être humain! – Tea Taxi

bigstock-Chaga-mushroom-pieces-72723919Source : janedummer.com

Pour être consommé, le Chaga doit d’abord être réduit en poudre par une machine industrielle. On peut ensuite s’en procurer dans certaines boutiques spécialisées. Sinon, TeaTaxi nous simplifie la vie en nous offrant la possibilité d’acheter pour environ 11 $ un sachet contenant uniquement du Chaga, récolté sur les bouleaux de l’Abitibi. Comment on le consomme?  Il s’suffit d’ajouter une petite cuillère de Chaga à n’importe laquelle de vos infusions (thé ou tisane). Je ne vous cache pas qu’au départ, j’avais un peu peur pour le goût, mais je vous rassure, on n’y voit que du feu! Même que le Chaga laisse parfois (tout dépendant du thé dans lequel je le mets) un petit goût doux sucré de caramel. Je peux consommer mes thés préférés comme si de rien n’était. Tea Taxi a aussi sorti un coffret (Vitamines Thé) qui contient 10 infusions enrichies de Chaga, parfait pour nous initier aux bienfaits de ce champignon.

Pour en apprendre plus sur les bienfaits du Chaga, vous pouvez visionner le reportage que La Semaine Verte a fait en janvier dernier.

J’ai l’air de faire un pitch de vente, mais j’avais tout simplement envie de vous partager cette belle découverte. Puisque je suis une buveuse de thés assidue (particulièrement depuis que je ne peux plus boire de café), j’essaie d’ajouter un peu de Chaga à au moins une de mes infusions par jour. Je me dis que ça ne peut pas faire de tort à mon système souvent fragilisé.

Avez-vous déjà essayé le Chaga? Comptez-vous le faire?

Continue Reading

Le destin de la croûte de pain

Je dois vous avouer qu’à part pour les déjeuners et les smoothies, je suis vraiment mauvaise en cuisine. En fait, je pense que je m’y intéresse pas assez; je cuisine parce que c’est nécessaire et ça ne donne malheureusement pas toujours ce que je souhaiterais. Bref, quand mon amie Laura m’a proposé d’écrire à propos de la nourriture et d’une recette super simple et délicieuse qui en plus, permet d’éviter le gaspillage, je me suis dit que c’était parfait! (Je venais justement de jeter 2 croutes de pains bien sèches). Je compte essayer cette délicieuse recette ce week-end!

Avez-vous déjà vu quelqu’un se précipiter pour avoir la dernière tranche de pain? Je parle ici de la pauvre croûte que personne ne veut manger!

Avouez que la plupart des gens l’a regarde un moment, puis l’ignore et débute le nouveau pain tout frais. Les jours passent et on fini par découvrir que la fameuse croûte, personne ne la mangée et qu’elle est maintenant moisie! On se dit alors : Ah que c’est dommage, il faut la jeter. Pourtant, est-ce que quelqu’un avait vraiment l’intention d’y goûter…

Chez moi, c’est moi qui mangeais les croûtes par culpabilité, car je déteste le gaspillage. Après un certain temps, j’en ai eu assez d’être la personne désignée alors je me suis mise en quête d’idées de rechange. Je suis alors tombé sur une délicieuse recette de gâteau au pain de Cuisine Futée, parents pressés que vous trouverez ici.

Je fais régulièrement cette recette avec les croûtes de pain tranché multigrain que je collectionne au fil des semaines, mais on peut évidemment utiliser n’importe quelle sorte. L’astuce pour que les croûtes se conservent bien, c’est de les laisser sécher une nuit à l’air libre, puis de les conserver dans un contenant hermétique au garde-manger. De cette façon, on évite que le pain moisisse. Aussi, je n’hésite pas à ajouter les graines qui se retrouvent au fond des sacs de pain. Oui, oui!!! Dans les fonds de sacs se retrouve le surplus de tous les grains qui n’ont pas collé sur les pains (graines de lins, graines de tournesol, etc.), alors on a un gâteau au pain encore plus nutritif.

13071932_10156804802720591_7775429715831608326_o

Comme vous pouvez le constater sur l’image, je l’ai fait dans un seul grand plat. Ça fonctionne très bien, il suffit d’ajouter environ 10 minutes de plus au temps de cuisson. Ici, j’avais 6 tasses de pain, alors j’ai aussi ajusté la quantité des autres ingrédients. Personnellement, je ne défais pas le pain à la fourchette lorsque les croûtes ont été séchées, car c’est trop difficile. J’utilise plutôt un pile-patate.

P.-S. Pour ceux qui aimeraient une alternative moins sucrée, pourquoi ne pas en faire des croûtons maison? Ricardo montre comment on fait ici.

Bon appétit!

 
Laura photo


Cet article a été écrit par Laura Gallant

Laura est une personne curieuse qui aime partager ses découvertes. Passionnée de vintage, d’artisanat et de cuisine, elle aspire à devenir écoresponsable un peu plus chaque jour. Sur sa table de chevet se retrouve davantage des livres éducatifs que des romans. Amie de Cindy, Laura voit en Citron & Fleurs une occasion de partage et de plaisir.


 

Continue Reading

Coup de cœur : La boutique éphémère B&CO

 J’adore découvrir des produits qui viennent d’ici alors vous imaginez à quel point j’étais heureuse lorsque Virginie de Blondstory a lancé, l’automne dernier, directement sur son site web, la toute première boutique éphémère visant à encourager l’achat local et l’entrepreneuriat au Québec. Suite au beau succès que la boutique a connu, Virginie a renouvelé le concept en lançant, le 2 mai dernier, la collection printemps/été 2016 de B&CO.

B&CO, c’est quoi? Une boutique éphémère (disponible du 3 au 17 mai seulement) regroupant 15 beaux produits conçus en collaboration avec 7 formidables artisans d’ici spécialement pour cette collaboration (c’est donc notre unique chance de nous les procurer). La boutique est tellement à mon image (je capote, je veux tout) et les entreprises qui ont collaboré à cette édition sont vraiment des coups de cœur pour moi.

Pour que vous puissiez, vous aussi, tomber sous le charme de ce concept unique, voici ce que j’ai personnellement mis dans mon panier :

Les exfoliants de Laurie-Anne Atelier-Fleurs

J’ai un coup de cœur pour les produits de Laurie-Anne Atelier-Fleur (ainsi que pour ses sublimes bouquets d’ailleurs). Quand j’ai su qu’elle ferait partie des artisans collaborateurs de cette boutique, j’étais trop contente! Deux exfoliants faits à base d’ingrédients 100% naturels sont disponibles : Matcha et miel / Thé blanc et jasmin. Ils sont idéals pour préparer la peau à la période estivale. Ils nettoient, purifient et revitalisent en plus d’éliminer les impuretés et de laisser la peau soyeuse, vitaminée et hydratée à souhait. Ils fonctionnement autant pour l’ensemble du corps que pour le visage. Même si je suis inscrite à un atelier de Laurie-Anne cet été qui me permettra de faire moi-même quelques produits, je ne peux tout simplement pas résister à ces deux exfoliants; un pour moi et un pour ma maman!

exfoliant

Le thé blanc bio de PrettyTea

Fan de thés froids, vous risquez d’aimer autant que moi. Avec des glaçons, ça risque vraiment d’être mon must lors des journées chaudes cet été. Il s’agit d’un délicat mélange de thé blanc biologique, aromatisé naturellement de mangues, de poires et de feuilles de lime. Pour avoir déjà passé quelques commandes sur PrettyTea, je sais que je ne serai pas déçue.

the

Les baumes pour les lèvres et pour le corps par Miel d’Anicet

Si vous connaissez Miels d’Anicet, vous savez sans doute déjà qu’ils font de superbes produits. En collaboration avec Blondstory, ils ont créé des baumes sublimes pour le corps (parfait après une exposition au soleil) et des baumes à lèvres. Ils sont tous les deux disponibles en 2 fragrances, soit jasmin et agrumes ou coco et fleur de thé. Le baume sublime conçu sous forme de barre (pratique pour trainer dans son sac) hydrate en profondeur, nourrit la peau et laisse un parfum fruité/sucré sur la peau alors que le baume à lèvres est doux, soyeux, et hydrate à la perfection. Personnellement, j’ai craqué pour la fragrance coco et fleur de thé alors que ma sœur a opté pour jasmin et agrumes (je suis contente, je vais pouvoir le sentir!).

baumes

En plus de tout ça, la collection printemps-été 2016 propose aussi des bruines corporelles (menthe & agrumes ou thé blanc & lime) de Vivia Aromathérapie (je vous parlais de cette compagnie dans cet article), des bracelets faits de pierres semi-précieuses Twenty Compass, des tuniques de la compagnie EN NOM COLLECTIF S.E.N.C. et des bracelets Athènes de Boucle d’Or.

montageboutique

Si vous aimez acheter des produits québécois qui sont uniques ainsi qu’encourager les artisans de chez nous, il faut vraiment que vous y jetiez un œil. Il est à noter que puisque c’est fait sous forme de prévente, vous recevrez vos commandes le mois prochain, soit entre le 6 et le 17 juin. C’est certainement une attente qui en vaut le coup!

Alors, quel produit vous fait de l’œil?

Continue Reading

Cosmétiques naturels – Mes marques chouchous

Depuis quelques années, mais particulièrement depuis quelques mois, j’ai un mode de vie plus conscient. Je consomme beaucoup moins; que ce soit au niveau des cosmétiques, des vêtements, des décorations ou d’objets de toute sorte. Il faut dire que je n’ai jamais été une très grande consommatrice, mais à une certaine période, j’avais tendance à acheter et à consommer plus impulsivement (c’est si facile). Avec l’achat de notre maison et l’arrivée des paiements plus sérieux, j’ai revu mes priorités et je fais désormais beaucoup plus attention à ce que je consomme. Mais, ce n’est pas tout. Je ne veux pas seulement consommer moins, je veux également consommer mieux. Un des virages que j’ai fait a été de modifier la majorité de mes cosmétiques pour des produits plus naturels et qui, pour la majorité, proviennent d’ici. Oui, j’utilise encore quelques produits qui ne sont pas 100 % naturels, je vous ne le cacherai pas, mais je suis constamment à la recherche de petites solutions pour m’améliorer. Ce qu’il y a de plus merveilleux dans tout ça, à part évidemment le fait de ne plus me beurrer quotidiennement le visage d’ingrédients chimiques, ce sont les bienfaits que ma peau en retire. Byebye les tiraillements, les rougeurs, les réactions allergiques, la sensibilité et la peau qui écaille.

Puisque sur les réseaux sociaux, c’est probablement ce que je me fais demander le plus souvent, j’ai décidé de vous présenter mes marques coups de cœur, celles qui font désormais partie de ma routine beauté et bien-être.

Pravi

J’ai découvert les cosmétiques naturels Pravi tout récemment et ils ont déjà leur place dans ma routine beauté. Pravi, ce sont des produits cosmétiques non toxiques 100 % naturels, faits d’ingrédients sélectionnés pour leurs propriétés spécifiques (pour convenir à tous les types de peaux), préparés à partir d’huiles biologiques de première qualité, non raffinées et non désodorisées. Ils offrent toute une gamme de produits à prix vraiment abordables. En plus, le service à la clientèle est impeccable. Mes must : le duo sérum + crème et le gel zéro défaut. Le seul hic pour moi au départ, c’était l’odeur de la crème mais ce n’est pas trop prononcé et on s’y habitue rapidement.

pravi2Source : Instagram @cindyferland

Lush

Mon amour pour Lush n’est plus un secret pour personne. Si ce serait raisonnable, j’aurais leur boutique au grand complet à la maison. Chaque fois que j’essaie quelque chose de nouveau, je suis séduite. Non seulement les produits sont faits d’ingrédients frais et naturels, non testés sur les animaux et magnifiques, en plus, ils sont super efficace et sentent le ciel. Mise à part les produits pour le bain (parce que là, il y en aurait beaucoup trop), mes indispensables de tous les temps sont : le pain exfoliant Buffy, le masque frais petit gâteau, la crème pour le corps pot de bienfaisance, le revitalisant corporel jardin de givre, les pains shampoing, l’exfoliant pour les mains coco salé et l’exfoliant pour le visage sel océanique (je vous jure, j’ai réduit ma sélection au minimum).

lushSource : Instagram @lushcosmetics

Vivia Aromathérapie

J’ai découvert Vivia – Aromathérapie sur Blondstory en raison d’une belle collaboration entre Virginie et la compagnie. Ce sont des produits à base d’huiles essentielles, disponibles en version pour diffuseur, sous forme de vaporisateur ou en B-roll (pour appliquer directement sur soi). Ils ont chacun leurs fonctions distinctes, que ce soit pour réduire le stress, contrer l’insomnie, apaiser la douleur et les maux de tête ou tout simplement désinfecter et purifier les pièces. Peu importe votre besoin, vous risquez de trouver ce qui vous convient. Mes préférés : le Vapoyoga, fait d’huiles essentielles de citron, pamplemousse, orange et bergamote pour désinfecter et rafraichir mon tapis de yoga (ou tout autre objet/surface) et le Vapo Fraicheur et Légèreté (Pieds et Jambes) qui contient des huiles essentielles antibactériennes (qui préviennent les odeurs) et des huiles essentielles toniques circulatoires pour activer la circulation sanguine et prévenir la sensation de jambes lourdes.

vivia

Source : Instagram @cindyferland

Druide

Je l’avoue, à part le baume pour les lèvres et le tonique pour le visage (que j’adore), je n’ai pas encore essayé de produits Druide. Toutefois, j’ai une wishlist bien garnie, en commençant par les tampons démaquillants lavables et l’éponge exfoliante pour la douche. Ce qui est génial avec Druide, à part les prix très abordables et le fait que les produits soient certifiés biologiques, biodégradables, non-testés sur les animaux et vegan, c’est le vaste choix que la boutique en ligne offre. Du shampoing au chasse-moustique en passant par le dentifrice pour bébé, on y trouve littéralement de tout!

druideSource : Instagram @_callmemariss

Elle aime & cie

Elle aime & cie, c’est l’entreprise de Lise, la maman de Marilou. Elle conçoit des crèmes pour la peau, naturelles, et 100% biologiques qui sont adaptées à nos besoins, selon notre type de peau. Depuis plus récemment, elle fabrique également des exfoliants, pommades pour bébé et baumes réparateurs, entre autres. C’est également via sa boutique que je me procure des huiles essentielles. L’an dernier, je m’étais fait faire une crème personnalisée cicatrisante, astringente pour peau mixte et sensible et je l’ai adorée. Elle a vraiment fait beaucoup de bien à ma peau. Ce qui peut déplaire, c’est peut-être l’odeur prononcée des produits mais si vous n’avez pas de problèmes avec les huiles essentielles (je trouve que l’odeur est parfois intense mais je suis peut-être la seule), ça ne risque pas d’être un problème pour vous.

elleaimeSource : Instagram @elleaime.cie

Anakiel

Grâce à un événement qui a eu lieu tout près de chez moi récemment, j’ai pu voir, toucher, sentir et essayer les produits Anakiel. C’est une marque québécoise et les produits sont faits d’ingrédients 100 % naturels. Mon visage et moi craquons pour le tonifiant facial pour peau mixte qui sent le bonbon au citron et j’ai bien envie d’essayer le sérum anti-boutons (vive le retour de l’acné à 23 ans).

anakiel2Source : Instagram @anakielskincare

Zorah biocosmétiques

Une marque que j’ai découverte il y a quelques années et qui ne cesse d’évoluer (et de m’impressionner davantage). Zorah est née d’une rencontre entre une jeune coopérante québécoise et une coopérative de femmes berbères qui cultivent, exploitent et exportent l’huile d’argan. La marque offre des produits fabriqués au Canada, à base d’ingrédients certifiés biologiques par Ecocert ou Québec Vrai qui sont écologiques, équitables et évidemment non-testés sur les animaux. Mes chouchous : le masque crème haute efficacité NYXE et le traitement de nuit anti-imperfections PURETÉ. Pour celles que ça intéresse, Zorah vend également quelques produits de maquillage (je risque de tester leur mascara éventuellement!).

zorahSource : Instagram @zorahbiorganic

Les pétards

Les pétards, c’est une marque vraiment funny (rien à voir le style grano) qui offre des produits végétaliens pour le bain/la douche et des crèmes hydratantes. Tout est conçu à partir de matières premières certifiées écologiques et les emballages recyclables sont également fabriqués localement. Je craque vraiment sur le look, l’odeur et le nom des produits; rien d’ennuyant! Je suis fan de l’exfoliant au sucre SATSUMA&TRALALA et de la poudre pour le bain CRAQUE DANS UNE POIRE.

lespetardsSource : Instagram @cindyferland

BAUM

Des baumes écoresponsables à usage multiple qui se trimballent facilement partout (parfait pour celles qui sont souvent en déplacement). Copenhague (guéris tout) et Bagota (la bonne mine) sont toujours dans mon sac. Le premier, je l’applique sur mes plaques d’eczéma, mais comme son nom l’indique, il peut également servir à guérir les coupures, les brulures et les piqures. Et bien sûr, c’est aussi un baume à lèvres. Le deuxième, je l’applique en dessous de mes yeux. Le cacao aide à réduire les cernes, alors que la calendula fait disparaitre les rougeurs; on aime! Je vous invite à visiter le site, car il y a certainement un baume qui peut répondre à vos besoins.

 baumSource : Instagram @cindyferland

Pour terminer, je vous dresse la liste des marques que je souhaite découvrir davantage :

Quels sont vos produits naturels préférés?
Continue Reading